Le site probablement pas pour toi, qui vient de passer à Vanilla 2 à l'arrache, et qui va mettre un certain temps avant d'être à nouveau opérationnel (ou du moins Über avec un Ü).
Petit Oiseau Deviendra Grand
  • Sacoche1erSacoche1er octobre 2009

    Ca y est, Twitter se facebookise. Le rapport législatif et à l'argent aidant, les CGU de Twitter viennent discrètement d'être modifiées, vous privant de tout droit sur ces dernières, dorénavant propriété de Twitter qui va certainement se géner pour s'en servir pour faire du profit. La monétarisation globale d'internet n'échappe à personne, et personne ne lui échappe.



    Un bel article là dessus.


    Nous reste toujours nos yeux pour pleurer.

  • EnsembleVideEnsembleVide octobre 2009

    Ca faisait trois ans que Twitter était incapable d'arriver à pondre un modèle économique viable, ce n'est pas vraiment étonnant qu'ils parviennent finalement à mettre en place un truc qui tienne vaguement debout. Vu le coût de leurs infrastructures et le nombre d'investiseurs  qui ont mis des billes dedans pour que ça continue à tenir debout, il fallait bien que ce genre de chose arrive... Ils développent en parallèle des comptes premium qui visent principalement les entreprises, avec divers outils supplémentaires (ou plutôt outils tout court vu la simplicité du concept de base).


    Truc amusant : mes tweets sont réinjectés via RSS sur mon compte identi.ca, quel statut ont-ils vu que identi.ca utilise une licence Creative Commons ? (et au passage, la loi française reconnaissant le droit de paternité d'une oeuvre de manière absolue et irréductible, dans ton cul l'oiseau bleu, hein...)


    Ca me fait penser qu'il faudrait que je me repenche sur cette installation de laconi.ca sur uberclub.com... (et aussi sur vanilla 2, qui est toujours en beta mais qui impliquera un gros ménage ici-bas dans quelques temps).

  • Sacoche1erSacoche1er octobre 2009

    En fait, même pour nous, bien-lottis du droit d'auteur, le problème vient justement des droits patrimoniaux. En France, nous jouissons ad vitam des droits dit moraux (divulgation, respect du nom, respect de l'oeuvre, et le droit de retrait). Mais les droits patrimoniaux (autrement dit ceux qui déterminent qui est "propriétaire" d'une oeuvre) représentent justement ce qui est cédé lors d'une cession de droits... ce que Twitter, à l'instar de Facebook depuis qu'il a été monétisé comme on dit ds le milieu, s'accapare avec ces nouvelles CGU.

    Bref tout ça c'est de la sémantique. L'important, c'est qu'ils peuvent vendre, utiliser à des fins commerciales, ou même échanger tout ce que vous postez sur le site. Depuis que les CGU sont passées, identi.ca est clairement hors la loi, et c'est sur lui que tomberait la responsabilité s'il venait à y avoir un jour un problème. Enfin et sur toi, aussi, bien-entendu ^^

  • EnsembleVideEnsembleVide octobre 2009

    On notera que cette histoire de Twitter n'est qu'une histoire de plus dans la longue série des sites à but lucratifs mais connement gratuits : Facebook a le même genre de CGU (ça a d'ailleurs gueulé à chaque fois qu'ils ont tenté de les changer à leur avantage, et dernièrement ils se sont même pris la tête avec le gouvernement canadien à ce propos). Vimeo est également connu pour s'accaparer la plupart des droits sur les vidéos postées. Friendfeed n'est pas clair non plus à ce niveau-là, d'autant que Facebook les a racheté dernièrement...


    De toute façon, il y a encore des gens qui croient à la propriété intellectuelle sur le web ?

  • p2mp2m octobre 2009

    Question.


    En admettant que je poste sur un site une vidéo/un texte/une photo de mon cru.

    Les CGU de ce site stipule que tout ce qui est mis sur ses serveurs lui appartient à 100% blablabla... Et que ce site feeds automatiquement FB, Twietter, et j'en passe ?

    On considère qu'il cède les droit à FB ? Quel site à la priorité ?

  • MescalitoMescalito octobre 2009

    là, on tombe dans les conséquences de l'hadopi2...une réutilisation via des supports numériques n'entraine pas de nouvelles rémunérations, j'en passe et des meilleurs...du coup, on est en plein flou pour le moment.  A ceci, il faut rajouter les différences entre le droit d'auteur (spécifiquement français) et le copyright...ce qui rajoute une couche de flou...


    je ne sais même pas s'il est possible de répondre à ta question pour le moment de façon sure...ça vaudrait le coup de poser la question sur le site de maitre eolas.

  • Seagirl octobre 2009

    Et qu'en est-il du copyleft dont j'ai entendu parler içi et là ?
    Ce serait apparemment à rapprocher de creative commons, avez-vous des infos là dessus ?

    Un chercheur du labo Paragraph travaille semble-t-il sur cette idée en proposant de mettre en ligne des images que n'importe qui peut utiliser et transformer à condition d'en mettre lui même à disposition.
    Idée que je trouve intéressante sauf qu'il avance que "nous sommes tous devenus des artistes avec le net" et qu'il met donc au même plan un dessin réalisé par un collégien doué graphiquement (et qui donc pose son dessin sur le site en copyleft) et un peintre qui souhaite partager certaines de ses productions... bon, pour moi il y a débat :)

Bien le bonjour, visiteur.

On dirait que vous êtes quelqu'un d'intéressant. Pour le prouver à la face du monde, cliquez sur l'un des boutons ci-dessous.

Connexion Postuler

Dans cette discussion