Le site probablement pas pour toi, qui vient de passer à Vanilla 2 à l'arrache, et qui va mettre un certain temps avant d'être à nouveau opérationnel (ou du moins Über avec un Ü).
Vigilance , Un Jeu De Vidéo-surveillance
  • Seagirl juin 2009

    Pour ceux qui questionnent le jeu vidéo comme art, en voici un, crée en 2001 par Martin Le Chevallier sur cd-rom et disponible aujourd’hui en freeware sur le net, qui, me semble-t-il, répond à la question.


    Martin Le Chevallier est un artiste né en mai 1968 et vivant à Paris. Son œuvre est contemporaine et utilise donc aussi bien la vidéo, la narration interactive que le principe du jeu vidéo, ceci dans le cadre d’un travail qui « vise à proposer un regard critique sur les idéologies et les mythes contemporains ».

    Vigilance 1.0 ?est un jeu qui repose sur le principe de la vidéo-surveillance.

    Le joueur est face à une série d'écrans qui lui permettent de surveiller simultanément de nombreux lieux : rues, supermarchés, parkings, boutiques, immeubles, écoles, etc.

    L’objectif du jeu et donc du joueur est la délation.

    Dans un temps limité (le temps de travail du surveillant), il doit déceler un maximum d'infractions : cambriolages, vols d'autoradio, transgressions du code de la route, abandon de détritus, deal de drogue, racolage, proxénétisme, alcoolisme sur la voie publique, attentats à la pudeur, détournement de mineur, harcèlement sexuel, adultères, incestes, pédophilie, zoophilie, nécrophilie, etc.

    A chaque flagrant délit, le score augmente, à chaque diffamation, il baisse.

    Le message de l’artiste : « Chaque citoyen étant un délinquant en puissance, toute infraction impunie augmente le taux d'amoralité de la société. Une bonne vigilance entraînera un assainissement des mœurs, un retour du sens de l'effort, de la famille et de la solidarité. Une vigilance insuffisante plongera immanquablement la population dans le chaos et la turpitude. Au cours du jeu, étant empêché d'exercer son esprit critique par l'appât du score, le joueur se trouve confronté à un paradoxe : il continue à se comporter en justicier implacable tout en comprenant peu à peu que jouer le jeu, c'est jouer contre le discours du jeu. Les lieux où la dénonciation opère - critique de la société de contrôle, de la visibilité totale, de l'espionnage généralisé -, déguisés sous des écrans qui rappellent des jeux d'enfance, placent finalement le joueur en position de se dénoncer lui-même ».

    Pour avoir testé plusieurs fois ce petit jeu au gameplay simple mais efficace, aux graphismes colorés et frais, j’ai pu constater qu’effectivement, en s’observant attentif au score qui monte ou baisse (quand il y a erreur et donc diffamation) on sent monter en soi une curieuse sensation de dégoût qui interroge sur le sens de cette « surveillance-délation ». Finalement où est le « bien » ?


    http://www.martinlechevallier.net/vigilance.html

    PS : Je vous aurais bien mis une image tirée du jeu, mais je n'ai pas su comment faire, sauf à passer par imageshack et je trouvais ça moche.
    2ème PS : J'espère ne pas être à contre-propos où dans la répétition.

  • CortoutCortout juin 2009

    Vraiment sympathique. Je me suis amusé à me prendre au jeu, et les personnes dans mon entourage m'ont regardés bizarrement quand je disais "il faut qu'ils se violentent" ou "le lycée est la meilleur zone pour trouver des prostituées". Finalement, on devrait constamment perdre des points pour voyeurisme et délation, deux crimes équivalent à tout ceux que nous dénonçons.
    C'est juste dommage que tu n'a pas passé le lien au début de l'article, pour que l'on puisse l'essayer avant de lire l'explication. Je n'ai pas pu expérimenter, et tenter de comprendre le message. Ce qui fait que le texte aurait presque suffit, vu que la signification était le but de cette œuvre. Merci en tout cas de m'avoir fait découvrir cela, l'initiative de ce monsieur est intéressante, même si la dimension artistique n'est pas visible au premier abord.

    Et par contre, tu as réussis à trouver de la zoophilie, de l'inceste et nécrophilie, ou tu as juste cité tout ce qui te passait par la tête? J'ai pas trouvé mieux que la violence pour faire augmenter le score [+5]

  • Seagirl juin 2009

    Ah oui, mais je ne sais pas si beaucoup testeraient sans savoir de quoi il retourne. Par contre, non, je n'ai pas réussi à voir les violences citées, ce sont celles données par l'auteur. Je n'ai pas même réussi à voir une faute sur le parking, pourtant ce n'est pas faute de l'avoir surveillé ! Mais d'avoir ces 12 écrans à surveiller en permanence me rendrait presque dingue, du coup je suis bien plus souvent en baisse de points (diffamation) qu'en gain.

    Et pour ce qui est de la dimension artistique, je pense qu'elle n'est justement pas dans l'esthétisme mais dans le regard porté sur notre société, et dans ce que le jeu donne de distance à ce regard. Ce qui est bien typique d'une démarche artistique contemporain. Non ? :)

  • MoArtisMoArtis juin 2009

    Je suis allé jusqu'à 300 points mais je n'ai rien trouvé de plus obscène que les exhibitionnistes et si ce jeu est un regard porté sur notre société, elle est sacrement corrompue :) Je n'ai jamais eu la chance de voir 3 prostitués en même temps et en pleine journée sur le mur de mon école primaire. :p


    Après je ne pense pas que tout le monde soit en mesure de comprendre le message (les dangers d'une société surveillée à outrance) que veut véhiculer l'auteur. Ce jeu, à mon avis ne va pas faire remettre en question le positionnement d'une personne qui n'était pas contre la videosurveillance dans les lieux publics ou qui ne se sentait pas ou peu concerné.


    Pour plus d'efficacité il aurait fallu rendre l'activité du joueur encore plus immorale en remplaçant le score par de l'argent et en proposant des "primes" pour des enchaînements de délation sans diffamation. Et la mise en place de VIP identifiable qu'il ne faut pas dénoncer sous peine de perdre de l'argent. Finalement mettre en avant le fait que c'est vous qui décidez qui est un délinquant ou non en permettant la délation de fait mineur (un bébé qui pleure ? C'est gênant ! hop en taule, Un sdf qui fait l'aumône ? C'est dégradant pour l'image de la ville ! Hop en taule).




    C'est juste que j'ai peur que la plupart des gens ne voit que le côté "Justicier omniprésent grâce à la technologie" du jeu.

  • KalesKales juin 2009

    Un simulateur de vieille grand-mère britannique !
    Oh. Je vais avoir des problèmes.

    PS: J'irai voir, mais avec le Bac dans deux semaines, ça va attendre un peu.

  • CortoutCortout juin 2009

    Seagirl, je me suis mal exprimé. Ce que je voulais dire, c'est que si tu avais mis le lien en début d'article, avec une spoiler alerte, j'aurais surement eu une meilleur expérience. Mais ça n'est pas bien grave, ne te flagelle pas pour cela. Quant à la dimension artistique, le but, c'est à dire la signification, est assez facile d'accès, donc la mettre au dessus de l'esthétique n'est pas gênant pour moi.

    Et franchement MoArtis, va lui écrire un E-mail, ce serait un super ajout.

  • Sacoche1erSacoche1er juin 2009

    En fait, il me semble qu'à l'origine c'était une installation, destinée à être exposée donc. d'où la nécessité de s'affranchir le plus possible de toute idée de compétition / conséquences.


    Je me souviens plus vraiment, mais je suis certain que Mescalito saura nou rafraichir tout ça ;)

  • MescalitoMescalito juin 2009

    Yup Sacoche,


    on en avait parlé ici même il y a fort longtemps, 3 ans pour être exact,...putain, 3 ans...


    La remarque de Moartis est intéressante, pleine d'utopie sur les mondes de l'art...un art qui se veut efficace et qui dénonce...ça me fait penser à ce que disait Metzger de l'art politique: "c'est bien beau mais c'est surtout bien glauque car à quoi sert il de pointer du doigts des choses que le public de l'oeuvre sait déjà? si ce n'est de s'offrir de l'humanisme façon discount mais à forte valeur ajoutée..."


    De plus, à mon avis (ça n'engage que moi), ce boulot de LeChevallier ne se veut pas nécessairement une dénonciation catégorique...jamais, ou presque, une oeuvre d'art ne sera une dénonciation linéaire, claire et définie...tout d'abord car ce serait trop linéaire pour être honnète mais aussi parce que c'est censé stimuler la réflexion et donc embrasser de nombreux points de vue (une oeuvre a un propos non linéaire, stochastique, disjoints).


    Seagirl, comment as tu connu cet artiste ?

  • Seagirl juin 2009

    Merci de toutes ces remarques passionnantes sur l'art, j'en reveux si y'en rena.

    Moi c'est une découverte fortuite. Une discussion avec un prof d'université grand passionné d'art contemporain (une vraie mine de connaissances) qui m'expliquait que je devais donner le meilleur de moi-même et métaphoriser ce que je voulais dire plutôt que de rester trop près de moi (je parle d'un travail encours qui se devait d'être très personnel) et me voyant toujours aussi passionnée par les jeux, m'a cité deux ou trois petites choses comme celle-là.

    Voilà.

  • Sacoche1erSacoche1er juin 2009

    <HS>

    "wouazzéfridjjhe"

    Mouahaha, ouais 3 ans ouais, au moins. Putain ce flashback ^^

    </HS>

  • MescalitoMescalito juin 2009

    J'aime bien ta façon de voir les choses dans ton 1er post de ce thread, Seagirl,


    Evidemment, il pose un questionnement ouvert sur la société/les normes/les NTIC/la surveillance/la paranoia vis à vis d'autrui/la mécanisation du comportement du joueur...et il le pose bien en jouant avec les qualités interactives de son dispositif (si mes souvenirs sont bons, on peut même avoir des points en chopant un élève qui triche dans sa salle de classe et choper un élève pour port d'arme toujours dans cette même salle de classe).


    Là, pour le coup, on a affaire à une oeuvre d'art en ce sens ou l'artiste met en abime le medium qu'il utilise en stimulant le spectateur pour qu'il prenne du recul sur les qualités de l'interactivité elles même; et comme en plus, il met en abime la mécanisation du comportement du joueur (à l'image d'un piège comportemental: il faut faire du score), ça marche assez bien. En plus, ce boulot est labélisé par une institution arty, le DICREAM...(mais comme on le disait il y a 3 ans, c'est une institution qui est hors d'atteinte du commun des mortels)...


    Il y a d'autres jeux que nous avions passé en revue sur ce forum il y a fort longtemps dans ce style, dopewar de la happyhackerfoundation, real lives, super columbine massacre rpg, the endless forest...ça pourrait peut être t'intéresser.


    Seagirl, j'ai fait un DEA sur les relations artiste/dispositif/specta(c)teur dans l'art interactif, si t'as besoin d'une biblio ou si t'as des questions sur des points qui te posent pb dans ta recherche, n'hésites pas...et n'hésites pas non plus à mater le CIREN et le labo Hypermedia de paris8, vu le nombre de boulots en ligne, ça serait dommage de s'en priver.


    PS: quand je te dis que je peux t'aider, ce n'est que dans le cas ou tes axes de recherches recoupent les miens, du coup il se peut qu'une partie de ma biblio puisse t'intéresser, si tu ne connais pas déjà les bouquins que je pourrais te conseiller (ce qui n'est pas sur).

  • Seagirl juin 2009

    Merci Mesacalito, en fait ce qui peut le plus m'aider aujourd'hui, ce sont toutes ces infos sur des jeux "différents" dont justement tu parles.

    Je m'intéresse à l'art interactif à titre personnel, étant moi-même auteur d'histoires que j'aimerais savoir mettre en forme de manière interactive, si possible sous forme ludique. Je suis donc très intéressée par toutes les démarches de type Vigilance. Par contre, mes recherches de thèse vont probablement porter sur tout ce que qui serait transposable (en termes de gameplay) du jeu vidéo au jeu dit sérieux, enfin si les fonds de la bourse visée se débloquent. Et pour l'instant je ne sais pas du tout à quoi va se référer ma future bibliographie. Sinon, si la thèse ne passe pas par cette bourse précisément, je me recentrerai vers quelque chose de plus "artistique" et à ce moment là, oui, je pourrai faire appel à ta biblio.

    En tout cas, j'suis drôlement contente d'être tombée sur votre nid ! :)

Bien le bonjour, visiteur.

On dirait que vous êtes quelqu'un d'intéressant. Pour le prouver à la face du monde, cliquez sur l'un des boutons ci-dessous.

Connexion Postuler

Dans cette discussion