Le site probablement pas pour toi, qui vient de passer à Vanilla 2 à l'arrache, et qui va mettre un certain temps avant d'être à nouveau opérationnel (ou du moins Über avec un Ü).
Le futur des pirates que nous sommes
  • p2mp2m septembre 2007

    Je ne peux m'empêcher de partager avec vous l'article de Clubic, compte-rendu d'une conférence de presse pour présenter la mission du gouvernement liée à « la lutte contre le téléchargement illicite et pour le développement des offres légales d'oeuvres musicales, audiovisuelles et cinématograhiques ».


    Morceaux choisis :


    Cette conférence de presse à laquelle nous avons assisté était notamment l'occasion d'introduire et de présenter le chargé de cette mission : Denis Olivennes (photo ci-dessous), PDG de la Fnac depuis 2003 [..] .
    Denis Olivennes précise que ce nouveau rôle ne devrait pas interférer avec sa fonction de PDG de la Fnac et rappelle que dans cette mission, les intérêts des magasins de produits culturels sont multiples et ne se limitent pas à la musique.

    Et encore un, juste pour la formulation :


    Terminons cette actualité en ajoutant que Denis Olivennes a affirmé que, même si les offres légales s'améliorent et deviennent plus populaires au détriment du piratage, la taxe sur la copie privée ne devrait pas disparaître, bien au contraire, dans la mesure où « la copie privée reste un droit conservé pour le consommateur »

    Article ici.

  • EnsembleVideEnsembleVide septembre 2007

    Mouais. Si la gratuité, c'est le vol, l'Open Source, c'est du vol aussi ? Belle mentalité, ce Monsieur.

  • MescalitoMescalito septembre 2007

    En même temps, vu l'identité de la personne en question, ce n'est pas étonnant, il protège ses biens voila tout.


    il y a une autr actu du même genre mais analysée un peu différemment de Clubic:


    c'est la news ratiatum qui reste on ne peut plus sarcastique...


     


    De plus, j'ai l'impression que les producteurs n'ont pas de réel problèmes par rapport au DL et au p2p...ne serait ce pas plutot les diffuseurs qui auraient le plus à perdre? (du moins dans le cas de la zic).


    matez ça, c'est une autre news ratiatum qui traite de la santé de la mpaa...

  • EnsembleVideEnsembleVide septembre 2007

    C'est vrai qu'en comparaison, le ton de Clubic est désespérément neutre, pour ne pas dire positif.


    Je ne suis même pas sûr que ça porte un réel préjudice financier, si l'on considère tous les gens qui téléchargent parce qu'ils n'ont de toute façon pas les moyens de se payer ce qu'ils consomment ainsi. Par contre, ça représente une perte de contrôle croissante des lobbies "culturels"... Et , comme Ratiatum le dit si bien, entretenir la peur, c'est un bon moyen de contrôle, justement.

  • MescalitoMescalito octobre 2007

    Et ça continue de plus belle...


    Vous trouverez en cliquant frénétiquement sur le lien ci dessous les orientations de la mission gouvernementale dirigé par Denis Olivennes...


    C'est assez bizarre: la sphère jurdique européenne a créé cette année 2007 un socle pour traiter le cas de p2p et de flicage des réseaux mais la france semble décidée à n'en pas tenir compte...Je ne parviens pas à comprendre comment cette mission va pouvoir faire valider ses souhaits par les autorités juridiques pour les mettre en application; cela dit, les autorités juridiques françaises commençant elles même à être à contre courant de leurs homologues européennes, ça reste encore flou...


    Au final, c'est surement l'europe qui va devoir remettre la france à sa place...


    Ah oui, une dernière petite chose: le lien a aussi le mérite de faire un  résumé correct de la situation, bonne lecture à tous.


    Chasse aux P2Pistes : le point sur les conditions juridiques



    Je rajoute un autre lien qui traite du problème un poil ahurissant, du bras de fer, entre C Albanel et Free, it's a nouveau world ?


    Albanel fait du chantage à Free, les lobbys approuvent !

  • EnsembleVideEnsembleVide octobre 2007

    Moralité : utilisez un proxy, et faites pas chier :B

  • yy octobre 2007

    Moi je trouve que les pirates ont au moins un classe aussi internationale que celle des ninjas.
    Ca doit être une classe genre maritime.
    "C'est tombé ya une heure":http://www.clubic.com/actualite-82748-pirate-bay-parasite-ifpi-ifpi-com.html
    Perso, l'année prochaine, j'adhère au "pirat partiet":http://www.piratpartiet.se/international/english

  • MescalitoMescalito octobre 2007

    On parlait de Christine Albanel...


    ha ha ha ha ha

  • MescalitoMescalito novembre 2007

    nouveau rebondissement dans le partage de fichiers...ou plutôt dans les procès qui en découlent.


    La free software foundation  et le blog "recording industry vs the people" ont crée un fond d'aide aux personnes que la RIAA et la mpaa attaquent.


    c'est par ici que ça se passe... le lien ne marche pas, copier coller est ton ami


     http://arstechnica.com/news.ars/post/20071119-expert-witness-fund-hopes-to-balance-the-scales-of-justice-in-p2p-lawsuits.html


     


    j'ai trouvé un petit article sympa qui explique brièvement comment les p2pers se font choper facilement, en plus c'est bien vulgarisé,


    bonne lecture ...


     


    des news de the pirate bay


    sous surveillance rapprochée...


     


    Sinon, il y a des pirates qui tendent le baton pour se faire taper plus facilement car ils n'ont pas compris le vieil adage "pour vivre heureux vivons cachés"


    clic me harder

  • MescalitoMescalito novembre 2007

    Voila ce que préconise les FAI


    L’infiltration des réseaux p2p et la mise en place de soft de filtrage directement sur le pc des internautes


    Piratage : les FAI proposent un système de radars à la mission Olivennes


     


    Voila ce que désire la snep, le syndicat des majors


    « le syndicat des majors revendique des mesures plus sévères contre le téléchargement illégal : cette fois, il veut sanctionner les internautes qui ne filtrent pas eux-mêmes les systèmes P2P »


    Peer-to-peer : le Snep veut filtrer directement les PC des internautes


     


    Et voila ce que préconise la mission oliviennes


    Téléchargemment illégal : la mission Olivennes préconise la résiliation de l'abonnement en cas d'abus


    Quoi qu’il en soit, une nouvelle institution de régulation du contenu telecom devrait voir le jour…


     


    De toute façon, ce n’est pas une très bonne époque pour l’utopie cyberpunk (les geeks vont-ils devenir une espèce menacée ?)


    États-Unis: débats houleux autour de l'internet à péage  


    États-Unis: les députés votent l'internet à péage 


     


    Et voila ce que préconise Thepiratebay


    la nouvelle génération des protocoles P2P


      


    Edit:


    Et voila ce qu'en pense le Parti Pirate Français, le come back


    Hijackers United vs Oliviennes Mission


     

  • EnsembleVideEnsembleVide novembre 2007

    Le discours d'hier matin prononcé par notre cher président (et piqué sur Ratiatum). Je vous laisse apprécier cette haute maîtrise de la démagogie.


    Mesdames, Messieurs,     





    La protection du droit d’auteur, la préservation de la création, la reconnaissance du droit de chaque artiste, de chaque interprète, de chaque producteur de voir son travail normalement rémunéré, c’était un engagement important de ma campagne présidentielle.



    Depuis trois ans, j’ai répondu présent chaque fois qu’il a fallu faire prévaloir le droit légitime des auteurs et de ceux qui contribuent à leur expression, sur l’illusion et même sur le mensonge de la gratuité.



    Musique, cinéma, édition, presse, arts graphiques et visuels… tout est aujourd’hui disponible et accessible partout, sur la toile de l’internet, chez soi, au bureau, en voyage. C’est bien sûr une richesse, une chance pour la diffusion de la culture. Pour autant, jamais nous n’avons été aussi proches d’un « trou noir », capable d’engloutir et d’assécher cette richesse et ce foisonnement créatif.



    Le clonage et la dissémination de fichiers à l’infini ont entraîné depuis cinq ans la ruine progressive de l’économie musicale, en déconnectant les œuvres de leur coût de fabrication, et en donnant cette impression fausse que tout se vaut, que tout est gratuit.



    Avec le développement du très haut débit, le cinéma risque de subir le même sort que la musique : d’ores et déjà, près de la moitié des films sortis en salles en France sont disponibles en version pirate sur les réseaux « peer to peer », et le marché de la vidéo a commencé à décroître avant même d’atteindre sa maturité. Le livre pourrait à son tour être brutalement menacé avec l’arrivée du livre électronique.



    C’est à une véritable destruction de la culture que nous risquons d’assister. C’est également à une négation du travail, cette valeur capitale qui au cœur des problèmes de la France d’aujourd’hui et au cœur des solutions.



    Aujourd’hui, un accord est signé, et je veux saluer ce moment décisif pour l’avènement d’un internet civilisé. Internet, c’est une « nouvelle frontière », un territoire à conquérir. Mais Internet ne doit pas être un « Far Ouest » high-tech, une zone de non droit où des « hors-la-loi » peuvent piller sans réserve les créations, voire pire, en faire commerce sur le dos des artistes. D’un côté, des réseaux flambant neuf, des équipements ultra-perfectionnés, et de l’autre des comportements moyenâgeux, où, sous prétexte que c’est du numérique, chacun pourrait librement pratiquer le vol à l’étalage.



    On dit parfois que quand personne ne respecte la loi, c’est qu’il faut changer la loi. Sauf que si tout le monde tue son prochain, on ne va pas pour autant légaliser l’assassinat.



    Si tout le monde vole la musique et le cinéma, on ne va pas légaliser le vol. Et en même temps, nous savons tous qu’on ne va pas non plus mettre tous les jeunes en prison.



    Il nous fallait chercher des moyens intelligents et astucieux pour en appeler à la conscience du citoyen, lui donner la possibilité de rentrer dans le droit chemin. Il fallait aussi essayer de comprendre pourquoi le citoyen ordinaire, habituellement respectueux de la loi, préférait s’approvisionner dans des entrepôts clandestins plutôt que de faire ses achats dans un supermarché en ligne : n’était-ce pas aussi un problème d’attractivité de l’offre légale ?



    Il y a deux mois et demi, Madame la Ministre, vous avez demandé à Denis Olivennes de conduire une mission permettant de déboucher rapidement sur des solutions opérationnelles visant à lutter fermement contre le piratage tout en tenant compte des potentialités d’Internet et de la demande des consommateurs.



    Vous y êtes parvenus. Je veux vous en féliciter, vous, chère Christine, vous Denis, qui avez été l’artisan de cet accord, et vous tous qui êtes là aujourd’hui, acteurs du cinéma, de la musique, de l’audiovisuel, de l’Internet. Sans votre engagement, rien n’aurait été possible.



    Le contenu de cet accord est solide et équilibré. Il comporte des stipulations nouvelles et fortes.



    D’un côté, il prévoit l’envoi de mails d’avertissements aux internautes qui font un mauvais usage de leur abonnement, des avertissements gradués en cas de récidive, voire la possibilité de suspendre temporairement l’accès à internet. Pour arriver à mettre en place cette solution de bon sens, cette pédagogie, il vous a fallu, je le sais, soulever des montagnes, tellement les inerties sont grandes dans notre pays dès qu’il s’agit d’être innovant et de proposer une solution qui ne tombe pas tout droit dans le pli des habitudes de la pensée.



    Cette démarche pédagogique sera bien sûr réservée aux pirates de « bonne foi », pour reprendre une expression propre à la politique fiscale. Les « pirates professionnels », ceux qui font sciemment du trafic et du commerce illicite de DVD et de fichiers contrefaits, resteront soumis au droit commun de la contrefaçon, et traités au sein de juridictions spécialisées.



    De plus, les fournisseurs d’accès s’engagent, et c’est important, à mettre en œuvre des dispositifs de filtrage, tels que ceux développés par l’Institut national de l’audiovisuel. Le filtrage consiste à retirer automatiquement les fichiers « pirates » des réseaux ou des plateformes d’hébergement au fur et à mesure de leur apparition.



    D’un autre côté, cet effort des fournisseurs d’accès s’accompagnera d’un effort tout aussi important des ayants droit. Les professionnels de la musique, du cinéma et de l’audiovisuel s’engagent à mettre plus complètement et plus rapidement leurs œuvres en ligne, et à supprimer tous les verrous techniques qui empêchent de copier et de transporter la musique.



    Ce sont deux améliorations majeures qui profiteront pleinement aux consommateurs.  




    Fini, les musiques achetées sur une plateforme A et qu’on n’arrive pas à lire sur un lecteur B ou sur son téléphone portable, alors qu’on pouvait le faire sans problème pour un fichier piraté.



    Fini, les sept mois et demi d’attente entre le film qui sort en salle et son apparition en vidéo à la demande. Avec cet accord, six mois sépareront le film sur grand écran et son passage en vidéo sur petit écran… C’est encore beaucoup, quand on sait qu’un film reste en moyenne trois semaines sur un écran de cinéma, avant de laisser la place au suivant ! Mais c’est déjà mieux. Et des discussions professionnelles s’engageront sous l’égide du Centre national de la cinématographie dans les meilleurs délais, pour adapter l’ensemble de la chronologie des médias aux enjeux du numérique, comme le recommande le rapport de Denis Olivennes.



    Je sais que les exploitants de cinéma sont attentifs et soucieux de ces discussions. Aussi, je souhaite être clair. Le cinéma, je ne dirai jamais autre chose, c’est avant tout une rencontre dans une salle obscure, sur un grand écran, entre un public et une œuvre. C’est dans la salle que nous avons éprouvé nos plus grandes émotions de cinéma. Et les exploitants ne ménagent pas leurs efforts pour atteindre la perfection : après le son multicanal, la projection numérique va envahir les salles dès l’année prochaine, sans même parler du cinéma en relief, qui sera la prochaine révolution. Le cinéma en salle, c’est donc le passé, le présent, mais c’est aussi l’avenir.



    Dans le même temps, la carrière des films en salle s’est fortement raccourcie, le « home cinéma » est devenu une réalité, et il faut tenir compte des nouvelles habitudes de consommation. Ce serait absurde que le spectateur français soit obligé de regarder des films américains, simplement parce que les films français seraient bloqués par des délais ou des exclusivités trop contraignantes ! Je sais pouvoir compter sur le bon sens pour que soient trouvées rapidement les clés d’une chronologie des médias adaptée au XXIè siècle.



    Chère Christine Albanel, Cher Denis Olivennes, grâce à votre ténacité, votre patience, grâce à la bonne collaboration établie avec Christine Lagarde et Rachida Dati, et grâce à vous tous ici présents, vous avez permis la conclusion d’un accord qui marque le début d’une « nouvelle alliance » entre professionnels des industries culturelles et professionnels des réseaux.



    Partout, aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et ailleurs, les professionnels et les gouvernements essaient depuis des années, non sans mal, de trouver le « graal » permettant de résoudre le problème de la piraterie. Nous sommes les premiers, en France, à réussir aujourd’hui à constituer une grande alliance nationale autour de propositions précises et opérationnelles.





    Grâce à vous et à cet accord, la France va retrouver une position de pays « leader » dans la campagne de « civilisation » des nouveaux réseaux. La musique, le cinéma, mais aussi la presse et l’édition, vont pouvoir être mieux protégés.



    La mise en œuvre de cet accord, épuise-t-elle le sujet de la création et de l’avenir de nos industries culturelles ? Non, bien sûr.



    Nous devons veiller à réformer un système de régulation et de financement de l’audiovisuel dont les fondements reposent sur l’univers de la télévision hertzienne, et mieux prendre en compte les nouveaux réseaux. La nouvelle directive européenne sur les médias audiovisuels, qui vient d’être adoptée à Bruxelles, nous en offre le cadre et la possibilité. Il faut y travailler avec pragmatisme, de manière globale, en se donnant le temps de la réflexion. La transposition de notre régulation audiovisuelle est une entreprise progressive, tout comme l’obtention du taux de TVA réduit sur l’ensemble des biens culturels.



    Il y a également des mesures d’urgence à prendre, pour permettre à l’industrie musicale de survivre et lui donner le temps de s’adapter au nouveau modèle qui se dessine. Un crédit d’impôt applicable aux productions phonographiques a été voté l’an dernier, mais sa mise en œuvre est limitée par des critères trop contraignants. Je souhaite donc que le régime de ce crédit d’impôt soit amélioré, et notifié à la Commission européenne dans les plus brefs délais pour pouvoir être applicable aux investissements consentis en 2007. De même, je souhaite que s’accélèrent les discussions engagées entre l’institut de financement du cinéma et des industries culturelles (IFCIC), et la Caisse des Dépôts et Consignations, pour permettre, dès le début de l’année prochaine, de tripler le volume du fonds d’avances remboursables consenties aux entreprises musicales.



    De la même façon, je souhaite que le crédit d’impôt en faveur du jeu vidéo en cours d’examen à Bruxelles depuis près d’un an, puisse entrer rapidement en vigueur, pour freiner la fuite de nos talents et de nos entreprises à l’étranger et faire en sorte que la France – et donc l’Europe – retrouve sa compétitivité face aux studios nord-américains et asiatiques. Le jeu vidéo peut devenir un art du XXIè siècle s’il parvient à échapper aux dérives qui menacent un certain cinéma international, prompt à séduire et à divertir, appelant aux pulsions les plus primitives, mais impuissant à épanouir et fournir du sens. Avec leurs bataillons de scénaristes, graphistes et autres compositeurs, les entreprises du jeu vidéo constituent déjà une économie prospère. Il serait inexplicable de ne pas l’encourager.



    Enfin, je suis attentif au souhait exprimé en faveur d’une révision du crédit d’impôt aux productions cinématographiques, pour l’étendre aux sociétés étrangères désireuses de réaliser d’importantes productions en France. Cette mesure doit être expertisée, sachant que la priorité est la préservation et la consolidation du régime des SOFICA.



    Mesdames et Messieurs,



    En signant cet accord historique, vous avez, vous les acteurs de la culture, et vous les opérateurs de l’internet, pris une responsabilité, et même un risque. Mais vous saviez que le risque le plus grand était de ne rien faire. C’était le risque de se laisser mourir. Les uns parce qu’ils ne pourraient plus rien produire. Les autres, parce qu’ils n’auraient plus rien à diffuser.



    L’art est la chose fragile la plus fragile et la plus nécessaire. Nous avons réussi, grâce à la persévérance de nos aînés, à faire en sorte que nos villes, nos campagnes, abritent des monuments, des théâtres, des salles de concert, des écoles et des conservatoires. Il n’y a pas de raison qu’il en soit différemment sur les nouveaux réseaux. Il faut qu’Internet soit une fenêtre civilisée ouverte sur toutes les cultures du monde. Je suis heureux que votre accord soit une étape décisive en ce sens.

  • MescalitoMescalito novembre 2007

    Well, sympa ce discours..............


    La mission Oliviennes a donc terminé son dossier théorique qui a été acclamé par l'hyperprésident


    pourquoi hyperprésident?  voila pourquoi   (non, ceci ne constitue pas une prise de position politique, juste l'expression d'un effroi...prenez la peine de lire, ça vaut le détour)


    Voila donc le résumé via PC Inpact du dossier de la mission Oliviennes


    Il est a noter aussi que tous les FAI ont signé un accord pour appliquer les recommandations de ladite mission, y compris Free (qui voulait surement sa licence 3G)


    Par contre, un passage du texte fait peur (ils font tous peur en fait, mais bon...)


    "un abonnement étant facilement piratable – pensons simplement aux accès Wifi non sécurisés – ce texte va s’appuyer sur la responsabilité de l’abonné. Une connexion est faite avec la loi DADVSI qui impose que le titulaire d’un abonnement est responsable de ce qui transite sur sa Box"


    Du coup, si je ne m'abuse, même Freenet y passe si les autorités de régulation se donnent les moyens de décrypter (ce qui serait encore pire qu'en Chine...mais encore faut il qu'lls se donnent de sacrés moyens). Quoi qu'il en soit, ça sent mauvais...


     


    Edit:


    je n'avais pas saisi à quel point le texte était pervers...mea culpa...en fait, le coup des résiliations de l'abonnement internet ne constitue qu'une partie de la peine qui sera infligé...


    Du coup, il y a double peine (double effet kiss cool), peine "web" (suppression abonnement internet) et peine "pénale" pour contrefaçons...


    De plus, "le patron de la FNAC estime Nécessaire d’autoriser l’autorité à faire le rapprochement entre les données de connexion et le titulaire de l’abonnement sans intervention du juge"


    Mais d'un autre coté, ne mettraient ils pas des propositions aussi grossières pour que les ONG "contestataires" s'y fassent gentillement les dents et que le reste des propositions ait plus de chances de passer? Afin de s'assurer de conserver un noyau dur tangible dans un cadre juridique stable sur lequel s'appuyer?


    Vous trouverez tout ça expliqué plus en détails par Pc Inpact ici


     

  • EnsembleVideEnsembleVide décembre 2007

    Un excellent résumé de la situation est disponible du côté du Monde Diplomatique. Ecrit par Monsieur Ratiatum, par une surprenante coïncidence.

  • MescalitoMescalito décembre 2007

    petit rebondissement, Yahoo a perdu en appel face à l'IFPI (Fédération Internationale de l'Industrie Phonographique) en Chine pour avoir donné l'accès à des fichiers MP3 contrefaits...il me semble que c'est la 1ère fois qu'un moteur de recherche perd en justice pour une histoire de référencement.


    Via Ratiatum

  • EnsembleVideEnsembleVide décembre 2007

    Un petit nouveau dans le P2P, particulièrement prometteur, tombe à pic :





    L'article complet.

  • EnsembleVideEnsembleVide décembre 2007

    Et si ça ne vous suffit pas, le client BitTorrent Deluge intègre désormais son propre navigateur qui garantit votre anonymat. C'est marrant comme les acteurs du P2P rendent coup pour coup...

  • MescalitoMescalito janvier 2008

    pour de bonnes nouvelles, ce sont de bonnes nouvelles.


    reste encore à savoir si thepiratebay sortira ou non un nouveau protocole p2p dans les mois à venir.


    Sinon, j'ai trouvé une info qui parallèlement à mon précédent post est assez marrante: alors que yahoo était condamné face aux majors pour violation de droit d'auteur en chine, ces même majors ont perdu pour une affaire similaire en chine face au moteur de recherche chinois Baidu


    c'est par là que ça se passe


    ...


    et tant que l'on parle de la chine, byebye l'hébergement vidéo communautaire:Le gouvernement chinois veut fermer ou contrôler les hébergeurs de vidéos.


    news ratiatum


     


     

  • EnsembleVideEnsembleVide janvier 2008

    Je recommande au passage un article fort intéressant sur les leçons que devrait tirer l'industrie du disque de l'avènement numérique si elle souhaite survivre.

  • EnsembleVideEnsembleVide janvier 2008

    Finalement, tout n'est peut-être pas aussi désespérant qu'il n'y paraît, pour peu que notre cher gouvernement se penche un peu plus sur le rapport Attali.

  • MescalitoMescalito janvier 2008

    Mais, avec ses gros sabots (dondaine hohoho), christine albanel s'oppose à la licence globale d'Attali


    elle annonce même la mise en place des conneries d'oliviennes avant l'été (à voir sur zdnet, le lien en question permet aussi d'accéder à d'autres articles intéressants en lien avec ce sujet)


    fort heureusement, le directeur de Publicis y est favorable


     


     Un point intéressant à noter: la cour européenne dégage les FAI de l'obligation de communiquer le nom des internautes qui utilisent le P2P


    L'UE juge que le droit d'auteur n'est pas supérieur à la vie privée


    lien CNET


    lien Ratiatum


     


    en parlant de notre super ministre de la culture, ses frasques ne s'arrête pas là, elle persiste et signe:P




    Budget. En se désengageant, l’Etat fragilise un secteur tout juste en train de se structurer. cad fin des subventions, fin des opérations de médiation grand public pour l'art numérique, it s a nouveau world...il est vraiment temps que cette ministre dégage.


    c'est marrant, il me semble que seule libé parle de cette décision du ministère de la culture....


     


    Et pour finir, des news de l'affaire juridique contre The Pirate Bay



     

  • MescalitoMescalito février 2008

    des mauvaises nouvelles de The Pirate Bay...le tribunal danois a demandé à son FAI tele2 de bloquer le site de TPB


    c'est par ici que ça se passe...


     


    et sinon, connaissez vous google hacks ??

  • p2mp2m février 2008

    C'est marrant, j'ai eu un cours en anglais la semaine dernière par un prof de sécurité informatique irlandais, qui nous a appris à trouver des mots de passe grâce à google. Et c'est assez terrifiant.

  • MescalitoMescalito février 2008

    ouais, ça sent de plus en plus mauvais...


    après les albanelleries, il y a les mameries...et les 2 ensemble, ça fait quelque chose d'assez problématique...


    concrètement, le ministère de l'intérieur prévoit de mettre en place de nouveaux radars pour lutter contre la cybercriminalité mais ça ne s'arrête pas là.


    "Faciliter la captation à distance de données numériques se trouvant dans un ordinateur (perquisition numérique) ou transitant par lui (« radar » surveillant les éléments échangés). Ceci « permettra, par exemple, la captation de données au moment où elles s'affichent sur l'écran d'un pédophile ou d'un terroriste ». Le terme de cheval de Troie n’a pas été utilisé, mais la démarche semble similaire."


    c'est quand même fou que des outls préconisés par olivennes soit mis en place en douce par le ministère de l'intérieur soi disant pour d'autres raisons (vu que le délit de contre façon n'est pas mentionné dans le texte alors que toute les autres formes de cyber délit le sont...)...comment ça je suis parano.?...


    je vous rappelle au passage que le rapport olivennes prévoyait l'utilisation de ces outils et l'accès au log des internautes sans avoir besoin de passer par un juge ou un huissier.


    voila le lien qui en parle sur pc inpact


    voila le lien des news afp

  • MescalitoMescalito février 2008

    quelques bonnes nouvelles, une fois n'est pas coutume...


    la police norvégienne a clairement dit à Aspen Tondel (avocat de la mpaa et de la riaa qui a bloqué l'accès de TPB aux norvégiens) d'aller se faire foutre...non, ils ont autes choses à faire que de courir après de simple p2pistes.


    Tondel "complained that copyright holders need to go through the criminal system as without the help of the police, all they have is an IP address. They cannot sue an IP address, they need a real name and identity. Unfortunately for Tøndel, the response wasn’t what he’d been hoping for -the Department of Justice completely refused him a meeting- leaving him to start suing IP addresses, which he’s not allowed to do. Ouch."


    c'est par là que ça se passe


    comme quoi, p2p not dead?


    De plus, la résistance s'organise et de nouvelles implémentations du protocole p2p bitto sont en train de voir le jour, ce qui va permettre à de nombreux internautes bloqués par certains FAI de se remettre au p2p...this is über, girlie


    Et sinon, répondant aux demandes des partis écolo, l'UE incestit 22 millions dans le développement d'un nouveau protocole p2p bitto: "“This cooperation with both the British and German public broadcasters indicates that P2P is here to stay. We welcome the decision of the European Union to award this proposal around P2P."...c'est par ici que ça se passe...


     


     

  • MescalitoMescalito février 2008

    Le Cult of the Dead Cow n'est pas mort, après avoir vendu leur ame au FBI il y a quelques années, ils reviennent avec un scanner permettant théoriquement de renforcer la sécurité de son site en se protégeant des googlehacks, et donc en exploitant le moteur de recherche google:  Goolagscan


     


    Et sinon, un nouveau décret concernant la rétention de données est en train de voir le jour : "le nouveau projet élargit le nombre de données qui devront être conservées. Cela ne concerne plus seulement des informations liées à la connexion, mais un ensemble de données plus vaste : adresse IP, mot de passe, login, pseudonyme, terminal utilisé, coordonnées de la personne, et identifiants de contenus. De plus, cette obligation ne s’adresserait plus seulement aux opérateurs de communication électroniques mais également aux hébergeurs de contenus"...pour plus de précisions, c'est par ici que ça se passe...


     


    Enfin, rions un peu, une fois n'est pas coutume: amazon a breveté l'error 404...


    Rions encore plus: selon la riaa, si tu pirates de la musique, il y a de fortes chance que tu deales de la came et que tu vendes aussi des armes...


     


    Pour finir, rions un peu moins: voici une proposition concrète pour des blocages automatiques du p2p





    edit: vous trouverez ici l'avant projet de loi olivennes (source: numerama, anciennement ratiatum)

  • p2mp2m février 2008

    Et puis si tu t'appelles Mr Fnac, il se pourrait bien que tu revendes des DVD pirates.

  • MescalitoMescalito mars 2008

    une bonne nouvelle:


    petit rappel: comcast est un FAI US qui utilisait une technologie (acheté à la société sandvine) pour bloquer le p2p. Les internautes étaient dégoutés et de nombreuses personnes recherchaient des moyens d'implémenter un bitto spéciale pour résister au noyautage comcast...


    suite à de très nombreuses plaintes, comcast a été mis en examen....et CONDAMNE pour utilisation de technique frauduleuse...


    c'est par ici que ça se passe...


     

  • MescalitoMescalito mars 2008

    En france, l'espoir d'une licence globale renait de ses cendres et fut le thème d'une réunion entre midem, snep et ifpi (source numerama). C'est quand même assez fou car simultanément, le rapport olivenne est analysé et amplement remanié par le gouvernement (source numerama).


    Des news plus européenne, Logistep, la boite qui espionne les p2pistes et revend les données aux associations de majors (mpaa et riaa) vient d'être condamnée en Italie et en Allemagne pour manoeuvre illégale. Elle doit effacer tous ses précédents logs concernant les p2pistes italiens et allemands et est menacé de cessation forcée d'activité.C'est par ici que ça se passe.


    Défaite sévère en allemagne pour les sociétés d'espionnage du p2p et pour les asso de majors: la cour allemande vient de désengager les FAI de l'obligation de fournir le nom et l'adresse correspondant à une IP dans le cas d'utilisation du P2P pour pirater de la musique, des films et des softs. Elle à d'autres affaires plus importantes à traiter et demande aux FAI de se plier à ce type de demande uniquement dans le cas d'homicide, de terrorisme et de pédopornographie.C'est par ici que ça se passe.


    Moins rigolo: baptisé LifeLog, le robot espion à le vent en poupe. C'est un peu comme un echelon 2 avec l'avantage de pouvoir l'utiliser plus facilement vu l'accès ultra restreint des données collectées par echelon. Ce qui fait peur, c'est que ce truc faisait parler de lui il y a 5 ans...c'est par ici que ça se passe...il a "officiellement" été abandonné un an plus tard du fait des remous qu'il provoquait dans l'opinion publique, mais même les scientifiques bossant dessus auparavant pensent que ce projet continue, a simplement été renommé et confié à d'autres personnes...ça laisse "rêveur"...


    et un cadeau bonux: des images pour les enfants sages.


     


    edit:


    http://tech.blorge.com/Structure:%20/2007/11/03/government-study-proves-illegal-file-sharing-increases-music-sales/


     

  • MescalitoMescalito avril 2008

    HAHAHAHAHHAHAHAHAAA des bonnes nouvelles


    tout d'abord, la cour européenne a désavoué la riposte graduée et par là même, met à l'amende le projet olivenne:


    c'est par ici que ça se passe (numerama, anciennement ratiatum)


     


    paralellement, les entreprises qui proposent leurs services pour filtrer les p2p viennent de passer un test de compétence: seule une infime partie des sociétés ont démontré leur savoir faire et au final, seuls 2 boites ont acceptés de rendre leurs résutats publiques. Ce qui est marrant, c'est non seulement le fait que seules 2 boites parviennent à des résultats à peu près correct de filtrage mais aussi et surtout que cela ne concerne que les p2p non cryptés. En effet, dans le cas de cryptage, qui s'active sur emule en cochant une simple case, la qualité du filtrage est quasi inexistante...c'est par là que ça se passe


    et à part ça, après le désespoir et la mise en sourdine des assoc de consommateurs et des artistes, le Premier Ministre lui-même est monté au créneau pour dénoncer la Commission sur la copie privée qui ne serait pas "objective et transparente".clic clic clic.


     Pour finir sur une touche exquise, un p2piste qui avait été attaqué par la RIAA l'accuse à son tout de conspiration civile, extorsion, enquêtes illégales, fraude informatique, intrusions, tromperie et procédure abusive. Ce n'est pas la 1ere fois et ça ne s'est jamais bien passé pour l'assoc de majors...c'est par là.




  • MescalitoMescalito avril 2008

    Dans la famille les majors corrompent les parlementaires qui ne demandent que ça, je voudrais le canada:


    un chercheur canadien spécialisé dans le droit d'auteur présente le copyright canadien comme bien plus "fort" que son homologue etatsunien. Il montre que son application stricto sensu  donne des avantages non négligeables à son pays...du coup, "Le professeur Howard Knopf a été prié au dernier moment de ne pas venir parler lundi devant les représentants politiques canadiens, alors qu'il devait présenter aujourd'hui face aux lobbys de l'industrie de la propriété intellectuelle les conclusions d'une étude qui démontre que le droit canadien est en fait plus protecteur que le droit américain".


    source et compléments: numerama


    voici pourquoi le copyright canadien est intéressant

  • MescalitoMescalito novembre 2008

    bon, ça fait trop longtemps que ce thread est laissé de côté alors que beaucoup de choses se passent en accéléré ces temps ci...


     


    bon, le projet Hadopi a vu le jour en catimini vu que le ministère de la culture fait beaucoip de foin pour lutter contre les vilains pirates (cf le site jaimelesartistes.fr ) mais en a fait très peu pour le fameux projet dont le contenu n'a "bizarrement" pas été relayé par les mass media...


    après l'avoir lu, on comprend pourquoi...


    un consultant web a été énerevé par la médiocrité consternante de ce torchon et l'a analysé point par point en explicitant toutes les malhonnètetés intellectuelles et les erreurs graves et ça fait peur, je vous engage fortement à le lire car c'est très bien fait sans pour autant être trop exhaustif (cette analyse de F Epelboin a été recommandée et linké par les sites ecrans et numerama)


    c'est par ici que ça se passe et c'est Über


    bonne lecture


     

  • EnsembleVideEnsembleVide novembre 2008

    Passera, passera pas ? On va finir par croire que la France est un pays de vieux cons réactionnaires, c'est dingue ça...


    Bon article en tout cas, qui tape là où ça ne fera sans doute pas mal vu que tout le monde s'en fout dans le monde réel, mais qui tape fort quand même.

  • Sacoche1erSacoche1er novembre 2008

    ha ouais, c'est über ^^


    Ca c'est c 'est du demontage en détail. Pièce par pièce, méticuleusement, et sources à l'appui.

    Et c'est bien vulgarisé. Ca se paye même le luxe d'être drôle.


     

  • MescalitoMescalito novembre 2008

    bon,


    je ne voulais pas recommencer à noter la foule de news touchant à l'aspect juridique du ouaib 2.0,


    mais là, ça se passe en france et c'est VRAIMENT suffisament important pour être noté, c'est gravissime, liberticide, dictatorial...j'ai du mal à trouver le qualificatif adéquat,


    bon, c'est à nouveau une news numerama,


    en résumé, un député UMP veut controler l'internet accessible aux français, comme en chine par exemple, l'idée étant de faire un web CSA en étendant HADOPI, ce qu'il préconise est tellement ENORME qu'il atteint le point Godwin mais ce qui fait peur c'est que ça ne l'effraie pas, bien au contraire...si ça continue, on va passer de 2008 à 1984


    c'est par là que ça se passe

  • KalesKales novembre 2008

    J'ai vraiment l'impression d'entre parler des députés UMP tout le temps...
    Mais ça fait assez peur, quand même.
    Le pire n'est effectivement pas les discussions sur les taxes imposables à Dailymotion et Cie, mais cette histoire de CSA. Qqc qui aseptiserait le web, en fait. Pas une tête qui dépasse, adieu la liberté... Et bonjour aux coupes sous le manteau des sites un peu [i]différents[/i].

  • MescalitoMescalito décembre 2008

    fort heureusement, ce projet de loi a été refusé!!!


    mais était ce de la poudre aux yeux pour faire passer la pilule d'une "petite" extension de pouvoir du CSA au web? style, ouah, on y a échappé de peu, heureusement que le CSA n'a pas tout le pouvoir qu'il aurait pu avoir...


    mais mine de rien, son pouvoir va bel et bien être étendu au web, il va désormais avoir un droit de regard (de censure, diront les cyniques) sur les pubs des sites ouaib deux point zero...et ça, je vous parie que ça passera comme une lettre à la poste


    source: numerama


     

  • MescalitoMescalito janvier 2009

    Albanellerie, c'est un festival


    mais d'abord, une petite devinette carambar:


    que se passe t il lorsqu un pays européen tente de faire passer une loi alors que l'europe est en train de voter une autre loi rendant caduque la première ??


    alors, vous séchez??


    mais nooon, il ne se rétracte pas, toi l'utopiste, tu sors !!!


    OUI, c'est ca, bravo: il s'arrange pour que la loi soit appliquée avant qu'elle ne soit votée ; mes félicitations aux vainqueurs, ils gagnent un voyage inoubliable à Tazmamart


     


    Bon, revenons à notre point de départ: albanellerie, non vous ne rêvez pas, ce n'est pas la peine d'essayer d'éteindre votre navigateur, ce n’est pas une défaillance de votre ordinateur. N’essayez donc pas de régler l’image. Nous maîtrisons, à présent, toute connexion. Nous contrôlons les horizontales et les verticales. Nous pouvons vous noyer sous un millier de spams ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà ... Nous pouvons modeler votre vision et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, nous contrôlerons tout ce que vous aller voir et entendre. Nous partagerons les angoisses et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses... au-delà du réel de la ministre de la culture:


    Albanel veut que la loi sur la riposte graduée soit anticipée par les FAI


    là, faut avouer, ça taquine sec


    source numerama


     

  • MescalitoMescalito février 2009

    Une petite news hacktiviste qui fait sourire et qui fait du bien aussi, il faut l'avouer, en ces temps incertains pour le p2p et les droits des internautes :


    l'antenne brézilienne de la mpaa et de l'ifpi, l'APCM, à fait fermer legendas.tv, un site de torrent non pas de films ou d'albums musicaux mais de sous titres...on dira ce qu'on voudra, c'est quand même abusé, d'autant plus que l'on ne peut pas prouver que les sous titres sont directement issus de DVD piratés (ce qui est l'argument de l'APCM, mais sans preuves à l'appui, bien entendu)...mais ils ont malgré tout réussi à rapidement faire fermer ce site directement par son hébergeur...


    Les administrateurs de legendas tv ont expliqué ce qui se passait sur leur page d'accueil et fait un appel aux dons afin de faire héberger leur site en europe du nord (tiens tiens, curieux XD )


    Et à partir de là, des hackers se sont mis au boulot et ont "pris en main" le site de l'antenne brézilienne de la mpaa pendant plus de 5 jours, qui du coup en page d'accueil propose des live download et redirige vers mininova.


    source: torrentfreak (pour ceux qui veulent plus de détails)


    ok, ça ne change pas la face du monde, ça ne fait pas vraiment avancer les choses, mais ça fait plaisir de voir des réactions face à ce type d'injustice...n'oublions pas non plus que ce sont des initiatives de ce type (certes en un peu plus abouties) qui ont fait mettre la clé sous la porte à mediadefender (société employée par les assoc de majors pour traquer les p2pistes en utilisant des moyens illégaux); une goutte d'eau dans l'océan mais une goutte d'eau quand même.


     


    Le rôle des FAI et des hébergeurs n'est donc pas à prendre à la légère dans ce genre de cas, et tous ne baissent pas leur froc pour échapper à d'éventuelles poursuites judiciaires: par exemple, un juge Danois a demandé que l'accès à the pirate bay soit bloqué par tous les FAI danois, mais les FAI ont réagi rapidement et portent l'affaire devant la Cour Suprême en insistant sur le fait que l'accès en lui même au site de the pirate bay ne viole aucune loi et que la décision de le bloquer est non constitutionnelle et sans fondements légaux.


    Certes, dans ce cas, les FAI ne réagissent pas de cette manière juste pour protéger le droit des internautes mais surtout pour insister sur le fait qu'ils ne peuvent pas être tenu pour responsable de ce que font leurs internautes. (tiens donc, ça n'est pas sans rappeler hadopi...), mais ça fait quand même plasir à voir.


    source: torrentfreak (et oui, encore, mais ce site est vraiment pas mal du tout, d'autant plus que leurs archives consultables gratuitement permettent de suivre l'historique du P2P dans plusieurs perspectives).


    Oui, je sais, je ne donne pas ici d'éléments sur l'évolution française, mais en ce samedi sympathique, je préfère poster des news positives XD

  • MescalitoMescalito février 2009

    En Novembre dernier, je m'alarmais à cause d'un projet de loi " VRAIMENT suffisament important pour être noté, c'est gravissime, liberticide, dictatorial...j'ai du mal à trouver le qualificatif adéquat,


    bon, c'est à nouveau une news numerama,


    en résumé, un député UMP veut controler l'internet accessible aux français, comme en chine par exemple, l'idée étant de faire un web CSA en étendant HADOPI, ce qu'il préconise est tellement ENORME qu'il atteint le point Godwin mais ce qui fait peur c'est que ça ne l'effraie pas, bien au contraire...si ça continue, on va passer de 2008 à 1984"


     


    Ce projet avait été abandonné...mais maintenant, c'est le nanodictateur de notre pays qui le remet sur la table...bien sur, il fait les choses en douceur, pour le moment, ce n'est que pour filtrer les sites pedopornographiques....mais sans besoin de l'assentiment du ministère de la justice...et ce n'est qu'un début...et bientôt la chine sera "une démocratie plus libertaire que la notre"...


    c'est par là que ça se passe

  • Sacoche1erSacoche1er février 2009

    Euh ... youpi?

  • KalesKales février 2009

    C'est marrant, le nombre de topics antiques qui sont ressortis ces derniers temps.

    Alors, non, je ne trouve pas les Harry Potter génialement écrits; je n'ai pas échappé au buzz, à l'époque où ils sont sortis (j'étais... euh, plus jeune) , et j'en ai lu pas mal (tous sauf le dernier, pourtant chez moi, et deux en anglais)...
    Quand on était au collège, ça donnait des sujets de conversation. Mais ce ne sont pas des chefs-d'oeuvres, et s'il deviennent plus noirs au fil du temps, sûrement pour coller à un public plus vieux, ils deviennent plus chiants aussi.
    Les films coupent au couteau dans le scénario? Mais dans l'Ordre du Phénix, plusieurs chapitres ne servent à rien! Le ryhme devient de plus en plus mou... et on se perd dans un trame de plus en plus noueuse. Les objectifs clairs du départ, un par livre (pierre, trophée, chambre, etc), disparaissant, il y a une cassure à partir du 4ème livre.
    Toute le suite est quasiment à jeter.

    Et au sujet du piratage... bah en fait, je ne pirate pas. J'ai l'impression d'être un dinosaure, d'ailleurs. Mais Bearshare m'a bousillé un ordi (216 virus!), donc j'ai arrêté après une période intensive d'émulation N64.

    PS: quel était ce bug, l'autre jour, sur le site?

  • EnsembleVideEnsembleVide février 2009

    Citation de Kalès :C'est marrant, le nombre de topics antiques qui sont ressortis ces derniers temps.

    Non, c'est plutôt qu'on évite d'en créer des nouveaux à chaque fois. Celui-ci, en l'occurrence, est régulièrement "mis à jour" depuis qu'il a été posté il y a bien longtemps ; c'est devenu une sorte d'habitude de la part de ses contributeurs habituels. En ce qui concerne Harry Potter, ça me paraissait superflu de faire un nouveau sujet juste pour ça, le truc qui m'avait interpellé étant juste le réalisateur du troisième film.


    Alors, non, je ne trouve pas les Harry Potter génialement écrits

    Moi non plus, mais je ne les trouve pas mal écrits non plus, et leur succès est à mon sens tout à fait justifié - c'est justement là où ça devient intéressant, le constat que quelque chose d'aussi mainstream et populaire puisse ne pas être de la merde, et se permette d'aborder des sujets qui n'ont rien à voir avec l'entertainment pur, comme le fascisme ou le racisme. Personnellement je n'ai pas trouvé les derniers moins réussis, au contraire, sans doute parce que je me suis toujours davantage focalisé sur le contexte et le word building que l'intrigue à proprement parler.


    Et au sujet du piratage... bah en fait, je ne pirate pas. J'ai l'impression d'être un dinosaure, d'ailleurs. Mais Bearshare m'a bousillé un ordi (216 virus!), donc j'ai arrêté après une période intensive d'émulation N64.

    Le propos n'est pas vraiment de savoir qui pirate ou pas (en admettant que cette expression grotesque soit comparable aux vrais actes de piraterie) mais plutôt de réagir (ou pas) aux mesures prises par le gouvernement pour contrôler Internet sous de faux prétextes. Ce n'est pas juste une histoire de propriété intellectuelle ou de pauvres artistes signés chez des majors à qui on ôte le pain de la bouche, mais aussi, voire surtout, le problème de lois liberticides qui sont passées en douce, justifiées par une épaisse couche de mauvaise foi de la part des politiques et des acteurs économiques concernés.


    PS: quel était ce bug, l'autre jour, sur le site?

    Lequel ?

  • KalesKales février 2009

    Je crains fort avoir été quelque peu énervé hier. J'en suis désolé.

    [quote]Ce n'est pas juste une histoire de propriété intellectuelle ou de pauvres artistes signés chez des majors à qui on ôte le pain de la bouche, mais aussi, voire surtout, le problème de lois liberticides qui sont passées en douce, justifiées par une épaisse couche de mauvaise foi de la part des politiques et des acteurs économiques concernés.[/quote]

    Rien à redire; j'étais juste momentanément à côté de la plaque.

    Quant au bug, il est réglé, donc plus de problème, mais je n'ai pas pu afficher le site... hum, vendredi, je crois. "Page introuvable".

  • Sacoche1erSacoche1er février 2009

    En fait c'était juste une erreu Mysql. ca doit venir de chez OVh, faut pas s'en inquiéter.


    Sinon, contre les postes énervés, un remède idiot, un seul.


     

  • EnsembleVideEnsembleVide février 2009

    Oh mais t'as le droit d'être énervé, ce serait moins drôle sinon. Rien ne t'oblige à être d'accord avec tout le monde, ce serait même vite tout à fait ennuyeux :)


    Quand tu tombes sur un bug ou un truc qui y ressemble, essaye juste d'être le plus descriptif possible, sans quoi on ne peut pas y faire grand-chose (ou plus tard, si tu travailles dans le jeu vidéo, tu découvrira dans la douleur la pas forcément juste mais en tout cas redoutable colère du codeur qui se tape un bug report évasif).


    Effectivement, OVH fait de la merde en ce moment (un moment parmis tant d'autres, hein) et ça vient très certainement de chez eux, vu qu'hier tous mes sites sur 60gp se sont retrouvés dans les choux pendant un petit quart d'heure.

  • EnsembleVideEnsembleVide février 2009


    Ya pas une version open source pour Vanilla ? Je me ferais un plaisir de l'installer ici, ça me servirait certainement.

  • MescalitoMescalito février 2009

    yup, tout à fait,


    Kalès, l'objectif de ce thread n'a jamais été de soutenir envers et contre tout le piratage d'oeuvre doté d'un joyeux copyright (ou même d'un droit d'auteur) ni de le légitimer,loin de là,


    il s'agissait juste, comme zeroboy l'a si bien précisé, de regarder ce qui se passe autour d'un point de vue économique, juridique et politique (et du coup de souligner la haute démagogie qui gravite autour)...


    par exemple as tu lu le lien posté le 24/11 pointant vers l'analyse de l'Hadopi par Epelboin sur readwriteweb ? il n'y a aucun soutien au piratage, juste des analyses précises soulignant les à côtés primordiaux qui poussent certains parlementaires à pondre des projets de lois assez incroyables armés d'arguments mensongers...et donc un démontage honnète, sérieux et en rêgle de ce projet de loi ô combien sympathique surfant sur la vague hippie


    Et justement, que l'on pirate ou non, le cadre juridique qui est en train de voir le jour à ce sujet va concerner tout le monde (internet labélisé, troyen de surveillance grace au ministère de l'intérieur, le ministère de la justice n'aura même plus son mot à dire sur le filtrage/surveillance/condamnation web (alors que les écoutes téléphoniques sont soumises à l'approbation d'un juge), j'en passe et des meilleurs...)


    en ce qui concerne l'internet labélisé french gov approvment, ce qui est crade est qu'il est passé sur le motif de lutter contre la pédopornographie...trouves moi un site accessible qui traite de cette saloperie...il n'y en a pas, tout doit se passer par vpn ou par protocoles cryptés d'échanges...du coup ce motif est utilisé comme un leurre pour faire passer ce projet liberticide...c'est pour ça que j'en avais parlé et placé le lien vers numerama...une partie de ceux qui piratent trouveront toujours ou puiser leurs fichiers, c'est surtout l'internet accessible au grand public français qui va changer, ça ne touche donc pas vraiment les pirates (ou une petite partie) mais surtout l'internaute lambda...CQFD

  • EnsembleVideEnsembleVide février 2009

    Meh.


  • EnsembleVideEnsembleVide février 2009

    Vous avez sûrement entendu parler des derniers éclats du sieur Luc Besson, cinéaste réputé pour la qualité de ses films et son absence de vénalité.


    Maître Eolas lui en met plein les dents dans ce billet, et c'est aussi instructif que drôle, c'est-à-dire très.

  • Sacoche1erSacoche1er février 2009

    Putain ce mec vient de définitivement passer du coté de mes héros de légende.


    j'adoooaure son style ^^


    Tu sais [Luc], sur internet, il n'y a pas que des contrefaçons de tes —tous excellents— films. Il y a aussi, au hasard, le code pénal. Une petite recherche sur Légifrance n'a jamais fait de mal à personne avant de publier dans Le Monde.

Bien le bonjour, visiteur.

On dirait que vous êtes quelqu'un d'intéressant. Pour le prouver à la face du monde, cliquez sur l'un des boutons ci-dessous.

Connexion Postuler

Dans cette discussion