Le site probablement pas pour toi, qui vient de passer à Vanilla 2 à l'arrache, et qui va mettre un certain temps avant d'être à nouveau opérationnel (ou du moins Über avec un Ü).
G.N. Aube - Le péril Avelar.
  • PtijeremPtijerem mars 2007

    [align=center][img]/img/jeux---en-bois.gif[/img][/align]





    Le vendredi 16 mars, vers 21 heures, j'entre dans un camp retranché protégé par de hautes barrières métalliques surmontées de rouleaux de fil de fer barbelé. L'entrée est gardée par une barrière en bois et deux légionnaires. Non, je ne suis pas à Guantanamo (il parait qu'on n'a pas internet dans les cellules là-bas, donc ça craint)...


    ... j'entre en fait dans un parc à thème médiéval réquisitionné pour le week-end par une association de rôlistes picards organisant le premier GN* d'une longue série : la partie d'inauguration du monde [b]Aube[/b], créé pour l'occasion.


    * Lexique explicatif des abréviations en fin d'article.



    [quote][b]Aube.... [/b][/quote]

    Aube est un monde médiéval-fantastique très fortement (et très librement) inspiré du continent européen des débuts du Moyen-Âge, aux alentours du V[sup]ème[/sup] siècle. Lorsque les tribus barbares rodent partout, la Gaule romaine est livrée à elle-même, Rome décade à plus savoir où donner de la tête, les Huns la ramènent, les vikings commencent à se poser des questions sur le Walhalla et à construire des bateaux... un monde propice aux aventures et aux affrontements multiples. L'idéal pour un GN.

    Pour respecter le travail des organisateurs, je vais ici utiliser tous les noms des peuples et des territoires de Aube. Pour rester compréhensible ,je vais toutefois placer entre parenthèses au fil du récit les références réelles dont est inspiré chaque élément.




    La scène se passe à Arkyon, une ville assez importante située sur les terres d'Arada (plus ou moins Gaule romaine). Le peuple aradien, pacifique et tolérant, commence à ne plus supporter de se faire coloniser à tout va. Officiellement sous la protection de la République Vodane (Rome) moyennant impôts, les villageois aradiens sont de plus en plus souvent victimes d'incursions barbares en tous genres et sont pourtant toujours autant rackettés par la République.

    Le tribun d'Arkyon décide d'inviter plusieurs délégations des principaux peuples pour discuter calmement entre adultes raisonnables. C'est alors qu'une tribu Avelar (Hun) déboule et demande la reddition immédiate de la ville sous peine de combustion spontanée. Les négociations commencent...

    [quote][b]Le jeu [/b][/quote]

    [align=center][b]La déco...[/b][/align]

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-deco.jpg[/img][/align]


    Pour l'anecdote, ce parc a été aménagé sur un ancien terrain militaire, d'où les barrières métalliques et les fils barbelés. L'avantage c'est qu'au moins on était protégés des intrus pendant le jeu, et qu'en plus ça empêchait les animaux en liberté de se barrer.

    [align=center][b]Mirador camouflé en.... mirador[/b][/align]

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-mirador.jpg[/img][/align]



    Car oui, on avait aussi des animaux en liberté. Notamment des chèvres et des chevreaux, des moutons, des agneaux, des poules, un dindon, un cheval teigneux (donc pas en liberté finalement...), un ou deux ânes et.......... la vache.

    [align=center][b]La vache[/b][/align]

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-la_vache.jpg[/img][/align]


    La vache était sans conteste la guest star du GN. Vieille et paisible, elle broutait autour de nous pendant les disputes de clans et les négociations au sommet. Pendant cette partie nous fûmes environ trente-cinq joueurs, certains expérimentés et d'autres novices jusqu'à la moelle, encadrés par une dizaine d'animateurs et une cuisinière.

    [align=center][b]Maxime, orga en chef[/b][/align]

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-arrivee-orga.jpg[/img][/align]



    L'arrivée des joueurs fut étalée sur l'après-midi et la soirée du vendredi. Dès notre arrivée, on plante les tentes et on fait homologuer nos armes par les orgas (barres à mines et manches de pioche enrobés de mousse sont refusés par exemple. Ainsi que les armes qui dépassent la taille règlementaire de leur catégorie). Le jeu commença vraiment le samedi matin. On enfile le costume, et direction l'auberge pour le p'tit-déj' du guerrier....

    [align=center][b]Le camping au lever...[/b][/align]

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-campement.jpg[/img][/align]

    [align=center][img]http://www.uberclub.org/uploads/ubericones/void20.jpg[/img][/align]

    [align=center][b]Dame Sylv', chef cuistot, 10 ans d'expérience dans le GN, grâce à qui on a pu manger comme des papes...[/b][/align]

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-cuisines.jpg[/img][/align]


    Comme le nom du GN peut le laisser penser ("Le péril Avelar"), c'est autour de la présence de la tribu Avelar que tourna le scénario. Inspirés des Huns, ils sèment la terreur à travers tout le continent sans aucune distinction... et semblent portés à aller toujours plus à l'ouest, jusqu'à la République Vodane si rien ne se met en travers de leur route.

    [align=center][b]Le garde du corps de la Khan Avelar[/b][/align]

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-garde-avelar.jpg[/img][/align]



    Arkyon est une sorte de point névralgique dans le monde de Aube, un peu à l'image de Jérusalem dans notre monde médiéval. Zone commerciale car à la croisée de nombreux territoires, elle recèle également un lieu sacré vénéré autant par les peuples païens que par les peuples convertis à LA religion.

    Cette religion émergente se propage très vite et provient de la république vodane. Elle ne vénère non pas UN messie, mais DEUX messies. Un frère et une soeur prétendument devenus dieux... de terribles secrets se cachent à l'origine de cette religion mais seuls quelques chamans païens en connaissent réellement l'existence.

    [align=center][b]Theodulf, prêtre de la Dualité sabarien (germain)[/b][/align]

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-pretre-taverne.jpg[/img][/align]


    [quote][b]Les peuples[/b][/quote]

    [align=center][b]Un avelar (Hun) et un kelt[/b][/align]

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-avelar-kelt.jpg[/img][/align]



    Les civils présents étaient tous aradiens, bien entendu. Certains se sont contentés de faire du commerce, d'autres se sont investis dans les négociations pour décider du sort de leur ville, peu désireux qu'ils étaient de voir une guerre la ravager à nouveau, ou de voir le tyran vodan remplacé par n'importe quel autre tyran.

    On a pu voir également des édrules, un peuple cavalier lourdement armé, des kelts (celtes), des commerçants varaks (vikings), des zabgards (germains païens), des sabariens (germains convertis), des légionnaires vodans (romains), un alquide (grec), et, bien sûr, des avelars (huns).

    [align=center][b]Le tribun d'Arkyon[/b][/align]

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-tribun-garde.jpg[/img][/align]

    [align=center][img]http://www.uberclub.org/uploads/ubericones/void20.jpg[/img][/align]

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-tribun-charge.jpg[/img][/align]


    Chaque peuple avait ses propres objectifs, et chaque personnage ses objectifs personnels en fonction de son histoire... ce qui compliquait régulièrement les choses. Des alliances ont été faites et défaites quasiment entre tous les peuples les uns après les autres, que des incidents diplomatiques ou des changements d'avis venaient très vite remettre en question. Seuls les commerçants ont réellement tiré leur épingle du jeu, dont les varaks par exemple, qui se sont bien démerdés pour éviter toute intrigue politique et repartir avec de multiples alliances commerciales en poche.

    [align=center][b]L'auberge, haut lieu diplomatique...[/b][/align]

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-auberge.jpg[/img][/align]

    [align=center][img]http://www.uberclub.org/uploads/ubericones/void20.jpg[/img][/align]

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-discussions-auberge.jpg[/img][/align]

    [align=center][img]http://www.uberclub.org/uploads/ubericones/void20.jpg[/img][/align]

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-repas-auberge-gerwald.jpg[/img][/align]

    [b]Pour les gens du forum qui ne me connaissent pas, c'est le ptijerem là en bas à gauche...[/b]

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-rge.jpg[/img][/align]

    [align=center][img]http://www.uberclub.org/uploads/ubericones/void20.jpg[/img][/align]

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-repas.jpg[/img][/align]

    [align=center][img]http://www.uberclub.org/uploads/ubericones/void20.jpg[/img][/align]

    [align=center][b]varak[/b][/align]

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-varak.jpg[/img][/align]


    [quote][b]Bastooooooon....[/b][/quote]


    Si la diplomatie a été l'occupation principale du jeu, des évènements plus ou moins imprévus venaient régulièrement animer la ville grâce au jeu des nombreux orgas déguisés en PNJ. Sans compter les quelques crasses que les joueurs se faisaient entre eux...

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-baston-1.jpg[/img][/align]

    [align=center][img]http://www.uberclub.org/uploads/ubericones/void20.jpg[/img][/align]

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-baston-2.jpg[/img][/align]

    [align=center][img]http://www.uberclub.org/uploads/ubericones/void20.jpg[/img][/align]

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-pnj-avelar.jpg[/img][/align]

    [align=center][img]http://www.uberclub.org/uploads/ubericones/void20.jpg[/img][/align]

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-pnj-morte.jpg[/img][/align]

    [align=center][img]http://www.uberclub.org/uploads/ubericones/void20.jpg[/img][/align]

    [align=center][b]Un enterrement...[/b][/align]

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-enterrement.jpg[/img][/align]

    [align=center][img]http://www.uberclub.org/uploads/ubericones/void20.jpg[/img][/align]

    [align=center][b]Un baptême...[/b][/align]

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-bapteme.jpg[/img][/align]

    [align=center][img]http://www.uberclub.org/uploads/ubericones/void20.jpg[/img][/align]

    [align=center][b]... et encore des bastons[/b][/align]

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-combat-2.jpg[/img][/align]

    [align=center][img]http://www.uberclub.org/uploads/ubericones/void20.jpg[/img][/align]

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-combat-1.jpg[/img][/align]

    [align=center][img]http://www.uberclub.org/uploads/ubericones/void20.jpg[/img][/align]

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-blesse-marteau.jpg[/img][/align]

    [align=center][img]http://www.uberclub.org/uploads/ubericones/void20.jpg[/img][/align]

    [align=center][b]Un Ptijerem à terre après avoir bêtement voulu défendre des civils de cinq guerriers avelars[/b][/align]

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-moi-blesse.jpg[/img][/align]

    [align=center][img]http://www.uberclub.org/uploads/ubericones/void20.jpg[/img][/align]

    [align=center][b]La fameuse messe officielle...[/b][/align]

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-messe.jpg[/img][/align]


    Vers la fin de la partie, dimanche en fin de matinée, était prévue une grande messe devant la stelle sacrée, sur la colline du Mont des Sources d'Arkyon, réunissant toutes les délégations converties à la Dualité.
    Née de discussions entre païens herboristes, l'idée germa de saboter cette messe par l'adjonction dans le vin de messe d'une substance végétale très connue en possession des joueurs herboristes...... [i]l'herbe à trique[/i].

    Effet : folie copulatoire immédiatement après absorption durant 30 minutes.

    Je vous laisse imaginer la scène qui fut fort peu chrétienne au demeurant. D'ailleurs en jeu l'acte sexuel était symbolisé (par les règles de l'équipe d'organisation) par un échange de bonbons entre les personnages. Au début du jeu, nous avons tous reçu un bonbon de style "pimousse" à garder précieusement sur nous. Lors de cette messe un peu spéciale, la folie confisière était à son comble... des paquets ont dû être demandés en renfort. Mais à la grande déception des païens (dont je faisais partie) les dualiens n'ont pas été jusqu'à s'accoupler sans distinction de sexe et d'âge (dégoûtés qu'ils étaient d'avoir été victime d'un tel empoisonnement, ils ont préféré rester softs).

    Inutile de dire que le prêtre fut particulièrement déçu par les peuples païens qu'il avait fini par croire plus raisonnables et tolérants qu'en apparence.

    [align=center][b]Quelques païens attendant la messe en connaissance de cause, prêts à assister au spectacle[/b][/align]

    [align=center][img]/uploads/2007/03/aube-paiens.jpg[/img][/align]


    [quote][b]Le role-play[/b][/quote]

    Après avoir hésité à incarner un avelar (Hun) pour faire le con avec un chapeau de fourrure sur la tête, j'ai finalement rejoint le GN dans le rôle d"un [b]guerrier-tonnelier[/b] zabgard (germain païen).

    Artisan pour vivre et guerrier pour défendre sa tribu, Gerwald est un zabgard ne cherchant pas la baston mais toujours prêt à taper si des "méchants" s'auto-proclament comme tels. Ce qui n'a pas manqué d'arriver. Heureusement il y eut toujours un personnage avec des compétences de soin dans le coin (Premier défensage de veuves & orphelins : une jambe et un bras grêlés de flèches, un bras cassé à l'épée, une flèche dans le dos, un coup d'épée dans le ventre = coma. Second défensage de veuves & orphelins : une jambe cassée+un bras cassé).

    J'ai aussi pu faire du commerce à l'aide de jolis papiers symbolisant du bois, des tonneaux, et du fer... ce qui m'a vite saoulé. Préférant l'aventure au Monopoly, j'ai déserté l'auberge pour zoner dans les sous-bois... laissant ce type de role-play à mon collègue zabgard qui jouait, lui, un [b]brasseur[/b]. À l'arrivée dans la ville au début du jeu nous avons été accueillis à bras ouverts par les autochtones... Ce combo semble d'ailleurs diplomatiquement mortel car aucun peuple n'a un quelconque intérêt à empaler deux types qui peuvent l'abreuver en tonneaux remplis de houblon fermenté. Ce que nous avons découvert avec joie et opportunisme.

    [quote][b]La suite....[/b][/quote]

    Aube a été conçu comme un jeu en continu, ce qui signifie que d'autres GN succéderont à celui-ci, mais aussi que les différents joueurs et le groupe d'organisateurs continueront à correspondre par mail, tous les mois, afin de définir les actions de chaque personnage et ainsi de faire vivre l'univers entre chaque partie.

    Il est également possible d'organiser des mini rencontres entre joueurs, en collaboration et avec l'accord de l'équipe d'organisation. L'Histoire est lancée, et toutes les possibilités sont maintenant ouvertes...

    [quote][b]Les liens, remerciements, & tutti quanti[/b][/quote]

    Au final cette partie fut remarquablement orchestrée par les organisteurs, tant sur le plan du scénario que de l'organisation matérielle, sans compter que dans cet article j'ai allégrement mélangé mes propres photos à celles qui ont été prises par des orgas ou d'autres joueurs. Je tiens donc ici à les remercier.

    [url=http://aube.superforum.fr/index.htm]L'association Aube[/url]

    [url=http://carisiolas.free.fr]Le parc Carisiolas[/url] (lieu du GN)

    [b]Petit lexique pour les incultes:[/b]

    GN: jeu de rôles grandeur-nature
    PNJ: personnage non-joueur
    PJ: personnage joueur
    Orga: organisateur

  • Sacoche1erSacoche1er mars 2007

    Ouais, bin effectivement, ça avait l'air bien fichu. Un GN avec des animaux, j'ai jamais vu ça °_°

    A part les bouteilles de vitel qui n'auraient pas demandé beaucoup d'efforts pour être versées dans des pichets de terre cuite, ça m'avait tout l'air monté de main de maîtres.


    En plus:
    [quote]Un avelar (Hun) et un kelt[/quote]
    S'il était là lui, ça pouvait que mal finir pour les autres ^^

  • PtijeremPtijerem mars 2007

    [quote][cite] Sacoche1er :[/cite]S'il était là lui, ça pouvait que mal finir pour les autres ^^[/quote]




    Si Kelt alias DreamGiver avait été parmi nous, la folie passagère qui a animé la messe en fin de partie aurait duré sans interruption pendant deux jours ^^


    Jim Beam Powa...

  • Ouais, d'ailleurs, on a pas de photo de cette fameuse scène d'orgie... C'est pas encore pour cette fois que les gens qui cherchent du cul sur ÜberClub seront satisfaits. Par contre, les rôlistes risquent de pointer leur nez. La cotte de maille d'occasion faisant actuellement un tabac grâce à ton article précédent, là avec un peu de chance (ou pas de chance, ça dépend du point de vue), on pourra peut-être aguicher un ou deux adédéistes en mal d'amour...

    C'est marrant de savoir que les orgas ont opté pour une espèce de monde persistant IRL(In Real Life). Ca doit demander une méchante organisation, mais si ça fonctionne, ça veut aussi dire que tu seras le chroniqueur überiste officiel ^^

    Bravo en tout cas pour cet article, ça fait du bien d'avoir un peu de jeu sans pixels ni polygones.

  • p2mp2m mars 2007

    Au risque de paraître bête et inculte (oui, ce que je suis, bla bla bla) j'avoue avoir toujours du mal à saisir le fonctionnement des GN. Hormis le trip du travestissement, je ne vois pas vraiment comment se déroule une partie, les combats et tout.
    J'imagine trop ça comme un JdR classique, les costumes en plus, et comme je voue une haine viscérale aux JdR...

  • ZariaswellZariaswell mars 2007

    Bonjour, Bonjour, Je suis Max, orga du GN (mais je suis l'orga en second hein... Oui le 1er et le 2ème orga s'appellent tous les deux Max :) Comment ça on s'en fout ?). Je suis très fier d'avoir pu arriver au bout de ce premier projet dans l'univers de Aube (et là, je pense parler au nom de tous les autres orgas ;) ). Ce fut un travail assez prenant avec un grosse charge de boulot hebdomadaire à fournir, mais apparemment ça a porté ses fruits. Chaque joueur semble s'être amusé et c'est finalement tout ce qui compte... Mais on ne s'arrêtera pas là !

    Pour p2m, la grosse différence entre JdR et GN, c'est qu'il n'y a ni tables, ni dés. Toutes tes actions seront faites à partir de tes propres capacités physiques. Exemple, sur une partie de JdR classque, ton personnage tente de se déplacer discrètement en forêt. Pour ce faire, il jette des dés et obtient un résultat lui indiquant s'il réussi ou non. Dans un GN, pas d'artifices de jeu pour te permettre d'effectivement te déplacer discrètement, ce seront tes capacités propres qui pourront te le permettre ou non. Ainsi, si tu es aussi discret qu'un éléphant à pois rouges sur la banquise, prépare toi plutot à courrir...

    Au niveau du rôle play, la gestuelle pouvant donc être effectivement jouée sans dés, elle rentre beaucoup plus en compte dans ton interprétation de rôle (en fait, tu peux jouer "aisément" un muet si tu le souhaites). Le jeu se rapproche plus du théatre d'improvisiation que de la narration d'une histoire. En fait, contrairement à un JdR classique ou il y a un scénario préécrit dans lequel le maitre du jeu essaye de cadrer un minimum ses joueurs vers une (des) fin(s) prédéfinie(s), dans un GN il n'y a qu'un prétexte à se faire rencontrer des joueurs qui vont devoir réagir aux uns et aux autres, ainsi qu'à un certain nombre d'évènements apportés par les organisateurs pour les forcer à agir ou rebondir. Ceci ne suppose donc pas le mêm gameplay.

    Personnellement, je ne me considère pas comme rôliste (j'ai du faire à tout casser une dizaine de parties dans ma vie). J'aime bien mais sans plus. Je me considère plus comme un GNiste et j'adôre ça !

    Bref, je ne vais pas plus m'étendre sur le sujet. Pour ceux qui auraient des questions : aubeasso@gmail.com

    plom plom !

  • NonoNono mars 2007

    Dans le JDR également le MJ prépare un scénar bien évidemment, mais comme le dit Zariaswell, c'est effectivement très proche du théatre d'improvisation... On interpréte un personnage avec son passé, son caractère, et capacité bien défini, tout cela est indiqué sur les feuilles de personnages distribuées avant le jeu... Après le joueur doit pouvoir se mettre suffisement dans la peau de son personnage pour improviser ses actes ses actions... Les orgas sont là pour alimenter le jeu, par exemple en interprétant des rôle de passage qui vont forcer les joueurs à réagir en fonction des caractérisques de leur personnage... en générale dans l'historique du personnage, nous essayons de placer des intrigues potentielles avec d'autre joueurs afin de forcer au maximum le jeu entre joueur, mais le rôle des PNJ reste quand même un bon moteur...
    En ce qui concerne les combat comme sur table, il existe des compétences qui détermine quelle arme tu utilises, combien de dégats tu fais avec...etc Mais c'est sur que quelqu'un qui fait 50 pts de dégats mais qui touche jamais ça va pas l'avancer beaucoup... Ensuite chacun joueur à un nombre de points de vis, défini également sur sa feuille de personnage et à chaque touche il doit décompter... D'où l'importance dans ce jeu d'être fair-play car c'est sur la bonne foi de chacun...

    Voilà, c'est peut-être pas très clair, mais si vous voulez une image, lorsqu'on est petit et qu'on joue à papa-maman c'est en fait ni plus ni moins qu'un gn, c'est juste qu'en grandissant on a besoin de trucs un peu plus évolués...

  • Bienvenue sur ÜberClub cher géhèniste, et merci pour ces précisions !

    Personnellement, j'ai fait pas mal de jeux de rôles pendant pas mal de temps, mais je compte une seule expérience _grandeur nature_ à mon actif, et ce n'était d'ailleurs pas exactement un GN, mais plutôt un murder en époque contemporaine. A ce que je constate d'après vos interventions, ça m'a l'air assez proche du GN, sauf qu'on oublie la plupart des costumes, la campagne et le camping, et qu'on fait ça à moins de monde et sur une période plus courte, mais ça me semble grosso modo assez proche. En ce qui me concerne ce fût tout à fait amusant, mais aussi extrêmement simple du point de vue des règles à suivre.

    En l'occurrence, une des questions que je me posais par rapport aux GN à tendance médiévale, notamment fantastique, avait trait au probable ignoble bordel qui émerge quand, par exemple, des magiciens sont de la partie. Ca se passe comment dans ces cas-là, si un Glandaf jette un sort sur quelqu'un ? Tout le monde est censé connaître la liste de tous les sorts pour appliquer leurs effets et réagir en conséquence immédiatement ?

    De la même façon, en termes de combat, j'imagine qu'il y a quelques règles préétablies connues de tous... Il y a un système de points de vie et de gestion des blessures, ou on se couche par terre au feeling ? Je serais curieux savoir comment vous gérez le rapport entre les capacités physiques inhérentes des joueurs et celles de leurs personnages, comment sont mises en avant les compétences, etc.

  • Bon, c'est très con, le temps que je poste mon message précédent, quelqu'un d'autre intervient... Bienvenue aussi à Nono donc, qui a répondu à la plupart de mes questions avant que je n'ai eu le temps de les poser.

  • NonoNono mars 2007

    Pour ce qui est de la magie, lorsqu'il y en a, les sort sont en général assez simple :
    Destruction de l'esprit
    Aveuglement
    Peur
    Mort...etc

    Les joueurs sont sensés les connaître pour réagir à leur effet imédiatement mais c'est vrai quand combat un sort c'est pas toujours facile à gérer, les gens vous entende pas lancer le sort la moitié du temps, mais bon, ça se gère pas trop mal quand même en général... Mais c'est sur que c'est pas si évident que sur table.
    Par exemple le Week-end dernier je pouvais manipuler les esprits, donc j'allais voir un orga en lui disant, ce que je voulais que l'autre joueur fasse, et l'orga aller voir le joueur pour lui dire de le faire... Mais en fait y a beaucoup de choses qui sont à prendre au cas par cas, parceque d'un gn à un autre les règle peuvent changer un peu, mais dans le principe ça reste la même chose et effectivement une murder est un gn, enfin, à mon sens en totu cas...

    Pour le combat, chaque joueur a un nombre de point de vie précis ceux-ci diminuent à chaque touche, une fois qu'il tombe à zéro, il est considéré comme presque mort, et en général il a quelques minutes pour se faire soigner avant d'être considéré comme mort... Les capacités du joueur sont très importante en combat, alors en créant le personnage on essais de compenser par des compétence comme au lieu de taper et de faire 1 point j'en fait 2, donc en tapant j'annonce 2. Dans certain gn il peut également exister la compétence désarmes, là le joueur qui la subit doit la lacher son arme avant de se pencher pour la récupérer, mais là encore c'est des point de règle qui peuvent varier un gn à un autre...

  • p2mp2m mars 2007

    C'était surtout pour les combats en fait que le GN me rebutait, de part un côté trop JdR justement. Le reste, c'est vrai que j'aime l'idée de se basé sur ses propres capacités (tu m'as eu en plein là où ça fait mal en parlant de discrétion, moi, Snake wannabe à mes heures perdues, et aux autres).
    Mais les combats me rebutent encore (c'est mon côté sanguinaire viril refoulé) et aussi l'univers médievo-fantastique. Y a des GN contemporains ?

  • PtijeremPtijerem mars 2007

    Yep, ça existe, et même des GN futuristes. Personnellement je n'ai encore jamais vu ce que ça pouvait donner, mais ça doit être marrant aussi, surtout au niveau des costumes.

  • NonoNono mars 2007

    Oui, ça existe, j'en ai fait un censé se passer en 2016 le we dernier c'était très fun... Si y en a qui veulent voir à quoi ça peut ressembler voilà des photos... http://www.photognik.com/ (c'est dans gallerie/conscience 2016)

    Les gns, il en existe vraiment de toutes sortes, mais vraiment...

  • Tout le monde en costard avec des flingues futuristes en plastique, des laptops, des masques bizarres et de la lumière noire. Logique, j'imagine que ca doit pas mal fonctionner dans un cadre tendance cyberpunk / corporate.

    C'est vrai que ça a l'air marrant, dommage qu'il n'y ait pas quelques commentaires pour expliciter un peu les photos et le déroulement du scénario. Notamment à propos de l'espèce de croisé de l'espace avec un costume blanc et une épée qui semble s'être trompé de GN...

    (mention spéciale à l'ogre à deux têtes dans la galerie Warhammer de Mithril, j'adore)

  • Sacoche1erSacoche1er mars 2007

    Woa effectivement le GN warhammer de mythril regorge de costumes superbes. Dommage qu'on en voit pas plus de cet ettin d'ailleurs, il est intriguant ^^

  • NonoNono mars 2007

    "Notamment à propos de l’espèce de croisé de l’espace avec un costume blanc et une épée qui semble s‘être trompé de GN"


    Roo.. c'est saint Michel!!! Oui contemporain, ça veut pas dire que y a pas un peu de fantastique... :D

  • Ah. Je t'avouerai que je ne connais pas grand-chose sur la vie de Saint-Michel, donc je ne vais pas m'avancer sur ses capacités à voyager dans le temps, mais en l'occurrence je pensais plutôt à... quelqu'un d'autre. Je suppose que du coup ça devait être assez surprenant de le croiser dans ce contexte, et j'imagine qu'il avait d'excellentes raisons de se trouver là, mais, euh, pourquoi un saint, et pourquoi Michel ?

  • Sacoche1erSacoche1er mars 2007

    Peut etre qu'il cherchait le chateau de [i]aaaaarghl[/i].

  • Ouais. Ou un jardinet.

  • NonoNono mars 2007

    lol... Effectivement je viens de faire un échec critique c'est michel l'Archange...

    Attention à ceux qui cherche le chateau de aaaaarghl, des fois il pleut des vache :p

  • PtijeremPtijerem mars 2007

    C'était un jeu inspiré de In Nomine Satanis/Magna Veritas peut-être?

  • MescalitoMescalito avril 2007

    Ni!

    En tout cas merci pour cet article, Ptijer
    et merci aux orga de donner toutes ces précisions
    j'aurai cependant un chtite question:
    loin de moi l'idée de me faire le chantre de la pitoumerie, très loin de là,
    qu'en est il de la gestion des combats?

    J'ai des amis orgas qui ont fait des GN en Alsace
    qui m'ont parlé des problèmes quant à la gestion de certaines personnes qui veulent un peu trop de réalisme dans les combats
    (sans avoir pris de butoten, ce qui constitue un pêché impardonnable et voue le pj à la damnation éternelle...)

    Comment gérer ce genre de débordement qui tient plus d'un problème social que d'un problème typique de rôliste (c'est d'ailleurs un des avantages du GN par rapport aux jdr de table, donner plus d'importance voire de réalisme au côté social du roleplay...)
    Y a t il un systême d'avertissement? de blame? d exclusion? de double castration?...
    (attention, je ne parle pas de pjs qui sortent une vraie épée de dessous leur cape et qui tuent tout le monde en hurlant et en bavant, juste de pjs qui mettent trop de coeur à l'ouvrage et font vraiment mal aux autres...)

  • Sacoche1erSacoche1er avril 2007

    Bon, moi j'ai jamais fais de gn. C'est d'ailleurs pour ça que je ferme mon clapet depuis tout ce temps. Mais des potes qui en font du GN, j'en ai de quoi m'en faire une ceinture de dents.
    Et aucun ne m'a jamais rapport éle moindre problème de violence ou d'ego surdimensionné.
    Il faut croire que tout le monde s'autorégule *shrugs*

    Ou que tous les gens qui font du gn sont des témoins de géhova.

  • EnsembleVideEnsembleVide avril 2007

    [quote][cite] Sacoche1er :[/cite]Ou que tous les gens qui font du gn sont des témoins de géhova.[/quote]

    Jéhova avec un G, ça me fait penser à la mère de Sephiroth dans Final Fantasy 7.

  • Sacoche1erSacoche1er avril 2007

    Ouais du coup ca sonne moins pacifiste, forcément.

  • MescalitoMescalito avril 2007

    Je suis pour l autorégulation, comme vous vous en doutez surement, du moins je l espère.
    Je disais ça car on m en avait parlé, c est tout, et je souhaitais avoir l avis des GNistes sur ce point.
    Si tu n en a pas entendu parlé, c est que ce n est heureusement pas monnaie courante et c est plutôt rassurant.

  • ZariaswellZariaswell avril 2007

    Reuh :)

    Alors, les combats...

    D'abord, au niveau du combat, ce qui prime, c'est la sécurité et la fair-play. Dans une très grosse majorité (tous ?) des GN français, les coups à la tête sont interdits. En général, si une tête est frappée, le porteur du coup se prend automatiquement un sortilège de désarmement (en gros, il est obligé de lâcher son arme). Celà permet, un, de lui permettre de s'excuser et, deux, à la victime de reprendre ses esprits. En cas de perte de lunettes, arrêt immédiat des combats jusqu'à ce que le précieux objet revienne sur le nez de son propriétaire ou en lieu sûr.
    Ensuite, en ce qui concerne les gens qui tapent comme des boeufs (alors que seule la touche compte et pas la force du coup), y'a des cons partout hein... En général, les orgas interviennent pour demander au joueur de faire attention et de tapper moins fort (avec rappel que seule la touche compte). En cas de récidive, les choix des orgas sont multiples : bashage de plusieurs orgas contre le joueur et achèvement du personnage (et pis on li r'file un rôle de diplomate ou d'curé... ben tiens, ça a pas d'arme les curés en général), ou tout simplement, don d'un billet SNCF aller simple pour que le joueur rentre chez lui. Bien sûr, interdit de se battre en état d'ébriété.

    Taper comme un boeuf n'a rien à voir avec du réalisme.

    [quote][cite] p2m :[/cite]C'était surtout pour les combats en fait que le GN me rebutait, de part un côté trop JdR justement. Le reste, c'est vrai que j'aime l'idée de se basé sur ses propres capacités.[/quote]

    Arf... Que veux-tu donc dire par là ? trop JdR ? C''est à dire ?

  • PtijeremPtijerem avril 2007

    La crainte des gens en général Zariaswell, c'est d'avoir à lancer les dés lors d'une scène de combat ^^


    Enfin, ce genre de choses... Ce qui, heureusement, n'est pas le cas (il y a quand même les PV à décompter et au début c'est vrai que ça crispe).

  • Sacoche1erSacoche1er avril 2007

    A moins qu'on ait choisit un double fléau d'armes en forme de dés, évidemment.

  • p2mp2m avril 2007

    En fait c'était surtout des craintes du genre :
    Si je le touche, est-ce qu'en fonction de ses capacités ça peut ne pas compter ?

    En gros, j'avais peur que les combats mimés ne soient là que pour la mise en scène, mais que l'issu soit déterminé à l'avance via des dés ou autre chose.

  • PtijeremPtijerem avril 2007

    Ah.... Non, fort heureusement. L'issue d'un combat est déterminée par celui qui accumule le plus de touches sur l'adversaire. Par contre comme c'est à toi de décompter tes propres points de vie et points d'armure (ou plutôt l'inverse) et de jouer en fonction (plus de points de vie dans un bras = ce bras traine inerte comme un sac de pâte à pain), éh bien il est difficile lorsque l'on fait face à un ennemi balèze en armure de savoir combien de coups il va lui falloir pour s'allonger.

    Mais au moins c'est réaliste... dans la réalité on sait rarement combien de coups il va falloir donner pour calmer une brute.

Bien le bonjour, visiteur.

On dirait que vous êtes quelqu'un d'intéressant. Pour le prouver à la face du monde, cliquez sur l'un des boutons ci-dessous.

Connexion Postuler

Dans cette discussion