Le site probablement pas pour toi, qui vient de passer à Vanilla 2 à l'arrache, et qui va mettre un certain temps avant d'être à nouveau opérationnel (ou du moins Über avec un Ü).
Second Life
  • John+NoradJohn Norad novembre 2006

    [align=center][img]/img/jeux---a-la-une.gif[/img][/align] [align=center][b][u]Ma millième vie[/u] (avec du sexe à la fin pour ceux qui lisent tout)[/b][/align] Sur le site, ils disent que [b]Linden Lab [/b]est une compagnie privée destinée à développer une nouvelle forme de divertissement online. Avec [b]Second Life[/b], son premier produit, [b]Linden Lab[/b] offre une veritable... [i]collaborative, immersive and open-end entertainment experience, where together people create and inhabit a virtual world of...[/i] Blablabla "on est les meilleurs", blabla, "après nous le déluge", je vois l’idée. Moi, j’ai juste cliqué sur une bannière depuis [url=http://www.penny-arcade.com]penny-arcade[/url], et je suis simplement à la recherche d’un bon MMO gratuit, comme à la grande époque d'[b]Hostile Space[/b], hein. Peu m’importe que [b]Philip Rosedale[/b] soit le fondateur de [b]Linden Lab[/b], et que la société ait été créée en 1999 à San Francisco. Un truc à retenir, quand même : Rosedale fait partie des gars qui ont mis en place et popularisé la notion de [b]streaming[/b]. Le flux des données. [b]Second Life[/b], alors ? Un MMOSG (Massively Multiplayer Social Game), apparemment… [b]There [/b]et [b]Cybercity [/b]étaient sympa, après tout. Et ces logiciels sont toujours accessibles gratuitement, tant les développeurs comptent sur leur communauté pour y injecter du contenu et du cash. Voyons voir. Téléchargement... [i]Life Time Abonment[/i]. Une sorte d’abonnement à vie pour les pauvres, d’accord… Ok, go. Je lance le jeu. Et wouh, me voici en haute-réalité. [align=center][u][b]La haute réalité[/b][/u][/align] [b]« Bienvenue dans votre seconde vie… »[/b] Ah ah, si tu savais. [b]« Choisissez un prénom… »[/b] Va pour Liocha. [b]« Choisissez un nom de famille… »[/b] Hmm... On me propose de choisir dans une liste. Je prends « Hasp ». Bon ensuite, il y a une sorte d’île en guise de tutoriel. Houuu, que c’est laid. Et mon avatar ? J’ai le choix entre homme ou femme, mais pour le reste c’est « démerde-toi ». Je passe par une interface peu ergonomique - mais complète - et je tente de me créer un alter-ego un tant soit peu ressemblant. Pour les fringues, on verra plus tard. Allez, apprenons à bouger, déjà. Que… Waa… Il est possible de voler par défaut ? Là, j’avoue, c’est bien vu. Dans [b]There[/b], il fallait acheter des jet-packs ou de vieux skate-boards flashy façon [b]Retour vers le Futur[/b]... Je plane rapidement au-dessus de l’île du tutoriel, puis je me tire. Les commandes sont vraiment trop simples à appréhender, pour un joueur de [b]I-War[/b] ou de [b]Battlecruiser Millenium[/b]. Qu’est-ce que cet univers a à m’offrir, concrètement ? Je me balade un peu, au hasard. Quel bordeeeel. Des tabourets roses géant, des sortes de pyramides inversées, des jardins japonais pixelisés, un soleil rougeâtre et bogué… Ce monde est complètement barré. Et les gens, alors ? Je m’approche de trois utilisateurs, au sol… Qu’est-ce que ? Deux femmes à moitié nues, et un type portant une livrée de garde russe se mettent à danser autour de moi. De la musique bolchévique explose mes enceintes. Ils me parlent : [b]« GRAGOUCHKA, GRAGOUCHAAAA !!! »[/b] … J’essaie de communiquer avec le plus vêtu des trois, et – en anglais – il m’explique être l'un des derniers défenseurs de l’Ordre Impérial Russe. Je lui dis que je suis d’accord et je m’éloigne. Bon, je suis tombé dans une sorte de cyber asile de dingue. Ma peur est proportionnelle à mon excitation. Mais comment je fais, pour trouver de chouettes trucs, dans ce monde ? Hé bien, ça dépend de mes centres d’intérêt il paraît. La fonction [b]« recherche »[/b] me permet de trouver des « zones » cataloguées par mots-clé. Je tente « science-fiction », pour commencer… Ah, quatorze zones trouvées, quand même. Je me téléporte vers la première de la liste. Il s’agit de celle qui a donné le plus d’argent au [b]laboratoire Linden[/b], ou bien celle qui compte le plus grand nombre de visites ? Aucune idée… [align=center][img]http://img44.imageshack.us/img44/6306/51861854.jpg[/img][/align] [align=center][i]Le [url=http://www.second-life.com/]Guide officiel[/url] de Second Life vous apprendra à bronzer du visage et à porter une femme sur votre dos.[/i][/align] [align=center][u][b]La science-fiction dans notre Seconde Vie[/b][/u][/align] Watchaaa… Un « Musée de la science-fiction ». Marrant. Je rentre à l’intérieur. Personne. Je dois être le seul aficionado de SF online, alors. Une reproduction de Tie-Fighter dans le grand hall… Des tas d’objets tirés de Star Trek. Hmm, je regarde autour de moi : les murs sont tapissés d’affiches de film. D’accord, il est surtout question de science-fiction cinématographique dans les parages… Ah ben tiens, justement… Une salle de cinéma, accollée au musée. Ils passent des films ici ? Je rentre et je m’assoie dans l’un des nombreux fauteuils vides. Sur l’écran, une simili-projection débute. Mouais, il ne s’agit que de la bande-annonce d’un film de SF américain qui ne sortira sans doute jamais en France. Je me demande qui peut bien avoir créé ce musée... J’en sors. Retour à la fonction [b]« recherche »[/b]. Theme Park… Parc d’attraction !… Il y a de quoi faire, pour le coup ! Je sélectionne « WoOd1 Theme PARKK » dans la liste, un peu au hasard... Et je ne regrette pas ! Des dizaines de manèges, une sorte de toboggan dont je ne parviens pas à distinguer le sommet, un [b]flipper humain[/b]… [url=http://www.amazon.fr/Mallworld-graffiti-Somtow-Sucharitkul/dp/2207303667]Mallworld[/url] never die ! Mais chaque attraction a un coût… Un linden dollar par-ci, deux linden dollars par là… Ce n’est pas trop cher payé… Mais sur les cent linden dollars qui me sont alloués chaque semaine avec mon compte gratuit, il vaut mieux que je ne déconne pas trop. Surtout que ce cyber-cash ne m’est reversé que si je me connecte. Alors retour à la case [b]« recherche »[/b] et… que ? [b]Enable Mature Content[/b] ? Je n’avais pas vu cette option. Activer le contenu interdit aux mineurs ? Ben ma foi, je ne suis plus mineur, oh oh. Je coche la case, et je tape « Bar ». Boum. C’est l’orgie. Pire qu’en tapant [b]« hentaï »[/b] sous Google. Mes yeux se mettent à briller. Je sélectionne au feeling [b]« Lestat Bar Club »[/b], ils doivent faire référence au vampire et j’ai toujours eu un faible pour les gothiques. Je me retrouve à deux cent mètres de la zone. Un gigantesque waypoint rougeâtre m’indique ma destination. Je vole durant une minute, et j’y suis. Hmm, c’est un peu kitsch, mais soigné, comme décor. Et peuplé. Des dizaines d’avatars, de démons, de noirs bodybuildés, de succubes, ou de petites filles en robe de mariée, dansent, tandis que sur une scène, un DJ en forme de sphère passe de la musique et promet de l’argent à tous ceux qui resteront. De l’argent ? Oui, toutes les dix minutes, un membre du secteur est choisi aléatoirement et… Hey ! Je viens de gagner trente linden dollars ! Génial ! Bon, plutôt que me déconnecter, je vais rester dans le coin et laisser mon avatar danser, comme ça je gagnerai de la thune sans rien faire et… Merde. Pris d’un doute, je parle aux autres utilisateurs. C’est bien ce que je craignais. Ils dansent, les yeux dans le vide, mais aucun ne m’entend. Ils ont suivi mon raisonnement, eux aussi. Je vérifie les statistiques, il n’y a que quatre personnes véritablement online, dans le bar. Glauque. Essayons de les trouver. [align=center][img]http://mapage.noos.fr/liocha/Distributeurs.jpg[/img][/align] [align=center][i]Dans Second Life, le geek peut tout acheter. L'humour. La culture. Mais surtout l'art de séduire.[/i][/align] [b][align=center][u]Le sexe dans notre Seconde Vie.[/u][/align][/b] La fenêtre de chat me balance des phrases bizarres. [b]« Come ooon, do u love me ?? I’m gonna fuck uuuuuu »[/b]. Damn. Qui que soient ces personnes, elles ont l’air bel et bien online. J’utilise un ascenseur factice, qui se contente de me téléporter au deuxième étage quand j’appuie sur le gros bouton rose, et je découvre une sorte de patio érotique. Des dizaines de boules roses et bleues flottent dans les airs. Des tableaux de nus et des sculptures aguichantes décorent les lieux. J’ouvre une porte mal fermée, et je vois deux utilisateurs dans un jacuzzi. Un canard jaune avec une casquette verte et une sorte de femme-chat. La femme-chat est assise à califourchon sur le canard, dont le bec sort à peine de l’eau. C’est le canard, un certain Gregor Sand, qui gueule dans le channel local depuis tout à l'heure. Ca c'est ce que j'appelle du t'chat [url=http://www.bide-et-musique.com/song/7494.html]terriblement efficace[/url]... ...Du[b] cyber-sex[/b]. Pas beaucoup moins vrai que nature, mais nettement plus groovy. Un peu gêné de les avoir dérangés en pleine action, je m’éclipse. Mais je note tout de même l’ID de la fille, avant de partir. Dix minutes plus tard, je la recontacte. Il faut que je lui pose des questions... et plus, si affinités. Elle se nomme [b]Sandy Hasp[/b]. Elle a choisi le même nom de famille que moi... Je dois la considérer comme une sœur ? Je l'interroge sur les moeurs en vigueur, dans ce [b]métavers[/b]. Apparemment, ça [b]cybersex[/b] à tout va... Elle me guide dans des secteurs d'une dépravation incroyable. Elle me montre des bars où des strip-teaseuses feraient cyber-tout et cyber-n'importe quoi pour quelques linden dollars. Elle propose de s'habiller de mille façons différentes. Elle se métamorphose en gamine de onze ans, en vélociraptor, en androïde femelle. Elle m'invite à acheter un appendice génital. Elle me montre un choix de sexes allant du p'tit tuyau rose au gros pilier noir doté de six animations différentes et du fameux mini-jeu "clic the orgasm!". Elle me montre les sex-balls, des boules qui animent mon avatar. Elle me fait un missionnaire, une brouette espagnole, un esquimau congolais, et un avalement tchécoslovaque, coup sur coup, le sourire aux lèvres. Elle me montre des sets d'animations prévus pour trois personnes, douze personnes... En moins d'une heure, je n'ai plus un seul linden dollar. Je hurle intérieurement. Dans le [url=http://www.amazon.fr/P%C3%A8lerinage-%C3%A0-terre-Robert-Sheckley/dp/2207500438]Pélerinage à la Terre[/url], l'amour commercialisé par [b]Sheckley[/b] ne ressemblait [i]pas[/i] à ça ! Pour finir, elle me présente Jack, son maquereau... Chapeau rond et costard violet, il a un atroce sourire bleu - sûrement un bug - greffé au visage. Le cyber-cash que j'ai refilé à Sandy pour ses "infos", Jack en touche un pourcentage. Parce que Jack, voyez-vous, fournit Sandy en corps, en vêtements, et dirige des baraques comme le Lestat Club. Réglo. Je suis un peu blasé : je jouais déjà les maques dans [b]Neocron[/b] et [b]Star Wars Galaxies[/b]... Mais ici, ils jouent dans une autre catégorie... [i]...Parce que le cash gagné dans Second Life peut se transformer en argent réel.[/i] [align=center][img]http://mapage.noos.fr/liocha/Sandy.jpg[/img][/align] [align=center][i]Sandy - ma nouvelle meilleure amie - m'invite à me détendre. Elle s'occupe de tout. Les boules roses déclenchent les animations féminines... Et les boules bleus les animation masculines. Croyez-moi : il vaut mieux ne pas se tromper.[/i][/align] [align=center][b][u]Retour à la Première Vie ?[/u][/b][/align] Bon, du calme, Johnny-boy. Okay, c'est le paradis perdu, ici. Bien sûr, à l'exception d'un ou deux sens (l'[b]odorat[/b], le [b]goût[/b], ce genre de conneries), il n'y aura aucune limite à tes désirs, dans le coin, dans dix ans. Bon d'accord, si tu t'y mets maintenant, en investissant le cash comme il faut, avec ton sens du virtuel et de la comm', tu pourras créer ce que tu veux, et ne pas perdre trop d'argent (pour peu qu'il y ait suffisamment de trucs pornographiques)... Mais y en a marre, non ? T'as déjà joué les Runners dans [b]Project Entropia[/b], pour gagner trois pov' P.E.D., et perdu des milliers d'heures de ta vie en haute-réalité... Et puis, imagine à quoi ressemble [i]vraiment[/i] Sandy là-bas, en Thaïlande ou chais pas où : ça te refroidira sec. Non, [b]Second Life[/b], c'est moche, c'est fou, c'est bruyant, c'est intense, c'est glauque, c'est exponentiel, mais que ce soit pour la "baise" ou pour "gagner sa vie" (ce que certains utilisateurs parviennent à faire, dans une certaine mesure...), je préfère encore la [b]basse-réalité[/b]. Donc je m'achète un costume noir, une paire d'ailes blanches (il faut bien que je justifie mon absence de sexe), et je vole... à la recherche des derniers défenseurs de l'Ordre Impérial Russe. [align=center][img]http://mapage.noos.fr/liocha/Ange.jpg[/img][/align] [align=center][i]Le mieux dans Second Life, c'est qu'on peut reprendre une cyber-binouze sans se lever.[/i][/align] [url=http://secondlife.com/]Second Life : Le site officiel.[/url]

  • pingupingu novembre 2006

    Marrant l'article :)

    Second Life, c'est vraiment un truc de malade. Technologiquement déjà, c'est hyper balaise : la gestion des modifications de l'avatar et du monde 3D est super touffue, et pour un MMO, ya une gestion des lumières (par vertex, mais bon, c'est déjà ça) et de la physique, le tout en très peu de temps de chargement (un des créateurs du streaming ? ouais, ça explique des choses)

    Et le côté "tu peux échanger la monnaie virtuelle par de la vraie monnaie", c'est génial. Tu peux [b]vraiment [/b]gagner de l'argent avec ce jeu. Bon, y faut y consacrer un bon bout de temps, donc c'est pas forcément mieux que de le faire dans la vraie vie, mais pour tous les infographistes au chômage, ça peut être une alternative ^^ Genre designer de sous-tifs virtuels, ça se la pète comme métier. (par contre pour l'ANPE, ça rentre pas forcément dans les cases...)

    (en plus c'est net d'impôt, tant que la législation ne prendra pas en compte ce genre de revenus...)

  • MescalitoMescalito novembre 2006

    ça rappelle adobe atmosphere en version finalisée...et le "samouraî virtuel".

    en tout cas, ils veulent vraiment faire du monde virtuel une extension du monde réel, non seulement tu peux gagner des USD mais il y a aussi :

    "We offer a discount to verified real world educators and academic institutions (e.g., universities/schools) or 501(c)3 non-profit organizations that will be using the regions to support their organization's official work. For these organizations, small islands are priced at US$980 for 65,536 square meters (about 16 acres), and monthly land fees for maintenance are US$150."

    Si leur plan marche, ça promet de devenir marrant mais il faudrait que le nombre d utilisateurs monte en flèches.

  • EnsembleVideEnsembleVide novembre 2006

    Moi, la première fois que j'ai voulu ouvrir un compte, en voyant qu'on me proposait des tas de noms de famille moisis, j'ai choisi "Radio". Je m'appellais [b]Otto Radio[/b], et j'en étais fier. Mais quand j'ai vu qu'on me réclamait également mon numéro de carte de crédit, j'ai lâché l'affaire.

    J'y suis retourné depuis, m'étant finalement décidé, sous le nom de Rock. [b]Post Rock[/b]. Mais comme personne n'a trouvé ça assez drôle pour m'adresser la parole, hormis une espèce de hulk bossu et dyslexique, qui avait manifestement de gros problèmes de motricité et qui me demandait un truc à la .hack//SIGN du genre "pourquoi est-ce que je n'arrive pas à me déconnecter?", j'ai à nouveau laissé tomber.

    J'avoue m'être pas mal amusé à personnaliser mon avatar avec l'interface abominablement détaillée qui permet de le faire, mais à côté de ça, le côté ouvertement vénal de Second Life m'a plus que rebuté.

  • Sacoche1erSacoche1er novembre 2006

    Pour l'avoir essayé très peu et parce qu'il plante farouchement dès que mon avatar respire plus de trois fois, mon avis est un peu biaisé, mais le pari me semble plutôt réussi.
    Et ouais, effectivement, ça fait aussi peur qu'envie, du fait des milliards de comparaisons disponibles avec Snowcrash.

  • John+NoradJohn Norad novembre 2006

    Ouais, mais Indiana Jones / Snow Crash, même combat...

    Dans la vraie vie, on n'est [i]jamais[/i] dans une jungle, à la poursuite d'indigènes qui ont volé une idole maudite, ou dans la Matrice, à la poursuite d'un hacker qui compte répandre un virus susceptible de détruire l'humanité.
    On se contente de faire un safari à la con avec Roberta, notre femme de 41 ans, ou on grossi devant son ordi à s'exciter devant trois pixels qui nous rappellent qu'on est sur Terre pour procréer, à la base.

    C'est une lapalissade, mais la vie n'a vraiment rien de romanesque T_T ...

    (enfin, à part quand ils font "le film inspiré de faits réels", après...)

  • p2mp2m novembre 2006

    Moi j'dis, y tient qu'à toi de faire de ta basse-réalité un film moyen d'un realisateur moyen avec des acteurs moyens. C'est pas top, mais c'est déjà ça. Et puis même si souvent, tu touches le fond avec ce genre de conneries, ben tu t'en fous, parce que tu te dis que si là y avait eu une caméra, ben t'aurais fait un carton.

    Bref, the Second Life, ca me fait peur, sûrement à cause de la dérive lucrative/sexuelle que semble prendre le truc. Ché pas, ça me gêne un peu.

    On va voir s'il tourne sur mon PC qui rame pour Sublimation.

  • MescalitoMescalito novembre 2006

    Waouhhh, faire un film??
    J'espère que vous avez des contacts (prod, diffusion,...) et du matos (caméra HDV minimum sinon, mini dv, c'est l'apanage de l'art vidéo et les critères ne sont pas les même...) mais c'est une idée à creuser.

    Mais je ne suis pas d'accord avec toi, John.
    La vie n'a rien d'un film hollywoodien, et heureusement ([color=#FF00FF]sinon mon armée de canadairs violets aurait déjà déversé des substances psychédéliques en haute atmosphère et dans les réserves d'eau[/color] [color=#00FFFF]potable[/color]...) mais je ne vois pas en quoi elle n'est pas romanesque : c'est une question de choix, d'orientations et de perception. Certes, cela dépend de ce que tu entends par "romanesque", mais il ne tient qu'à toi qu'elle le devienne. A toi de te faire les contacts que tu as envie, à toi de voyager où bon te semblera, à toi de participer à (ou d'impulser) ce que tu juges potentiellement intéressant et/ou "romanesque".
    Keep the juice flowing up...

    Et non, je ne pense pas qu'on soit sur terre pour procréer (la chute du taux de natalité semble en accord avec ma vision des choses, enfin, avec mes visions des choses...). Tu n'es pas obligé de vivre avec Roberta, tu peux rejoindre une communauté, fréquenter des clubs échangistes/S&M ou ce que bon te semblera, tu peux fonctionner en couple libre ou aller d'aventure en aventure en refusant de former un couple... Il ne faut pas oublier que tu [b]choisis[/b] quand même une partie de ta vie.

  • John+NoradJohn Norad novembre 2006

    Mais c'est vrai !

  • MescalitoMescalito novembre 2006

    Quoi?? qu'est ce qui est vrai??

    (Comme disait le old man of the sea, chef de la secte ashashin à l'époque médiévale, "rien n'est vrai, tout est permis".)

Bien le bonjour, visiteur.

On dirait que vous êtes quelqu'un d'intéressant. Pour le prouver à la face du monde, cliquez sur l'un des boutons ci-dessous.

Connexion Postuler

Dans cette discussion