Le site probablement pas pour toi, qui vient de passer à Vanilla 2 à l'arrache, et qui va mettre un certain temps avant d'être à nouveau opérationnel (ou du moins Über avec un Ü).
Emil Klotzsch - Feinquisit
  • EnsembleVideEnsembleVide novembre 2006

    [align=center][img]/img/pour-les-oreilles.gif[/img][/align]

    Après plusieurs mois de silence, précédés d’un excellent album rétrospectif de remixes par [b]Plosive[/b] - le fondateur du label - [b]One[/b] revient avec un second opus de [b]Emil Klotzsch[/b], répondant au doux nom de [b]Feinquisit[/b]. Derrière cette phonétique improbable pour le non-germanophone se cache un ouvrage finement ciselé, sur lequel les amateurs de musique électronique seraient bien avisés de s’attarder.

    Composé de cinq morceaux de durées relativement inégales, pour un total de trente-quatre minutes et trente secondes, [b]Feinquisit[/b] est un condensé hétéroclite de poésie, d’expérimentation et de molestation sonore, dans la plus pure tradition de [b]One[/b]. De l’ambient à l’IDM en passant par le bon vieux rythme binaire, [b]Emil Klotzsch[/b] nous promène allègrement de genre en genre avec une nonchalance imperturbable.


    [align=center][img]/uploads/2006/11/feinquisit.jpg[/img]
    [i]L'appétissante pochette[/i][/align]

    [i]Der kuhlschrank brennt[/i] introduit l’ensemble en douceur, avec une suite de drones et de divagations étranglées dignes d’une TB-303 en mal d’amour, pour s'achever sur une brève rythmique à la [b]Kompakt[/b], impitoyablement tuée dans l’œuf au bout d’une minute et six secondes.

    Passée la violence de la coupure, [i]Geteiltes sein[/i] recolle les morceaux sur un fond de magma sonore à la [b]Autechre[/b], rehaussé par le chant mélancolique de [b]Dirk Becker[/b]. La mélodie plaintive et éthérée fait son effet, vague et lancinante à la fois, introduisant quelques grésillements précurseurs du reste de l’album.

    [i]Snakes reaching the ballroom[/i] prend doucement la relève avec une bonne part de gloussements aigus, qui ne sont pas sans rappeler un modem 56k durant les cinq premières minutes, et poursuit avec un beat nettement plus dynamique avant de fondre à nouveau en nappes superposées, non sans évoquer [b]Telefon Tel Aviv[/b] de par son alternance de samples chantés, d’instruments vaguement acoustiques et de sonorités purement électroniques.


    [align=center][img]/uploads/2006/11/feinquisit2.jpg[/img]
    [i]Une esthétique plutôt gourmande, par Manfred Klotzsch[/i][/align]

    La quatrième pièce, intitulée [i]Who are you to put me under water[/i], enchaîne sur une joyeuse série de bips et de crachotements à forte tendance 8 bits, qui glisse lentement vers une ambiance plus sombre et posée, soutenue par de lourdes nappes réverbérées. On finit sur trois minutes épileptiques, rythmées par le sample qui donne son nom au morceau.

    [b]Feinquisit[/b] se termine avec [i]Rauschen[/i], qui donne dans le gros son dansant et sale à la [b]Thomas Raumschmiere[/b], mais ponctué de silences imprévus, reliés par une mélodie changeante et chaotique qui n’en fait qu’à sa tête.

    En résumé, à l’instar des autres artistes du label, [b]Emil Klotzsch[/b] fait preuve d’harmonie dans son goût pour l’éclectisme, et nous offre une promenade parfois calme, parfois mouvementée, dans un paysage sonore aussi riche que vallonné. Vous reprendrez probablement du gâteau.


    [url=http://one.dot9.ca/2/releases.php?id=032]Télécharger l’album.[/url]
    [url=http://one.dot9.ca/2/special.php?id=032]La galerie photo accompagnant l’album[/url], par Manfred Klotzsch, le père de l’artiste.

  • EonEon novembre 2006

    C'est extrêmement inhabituel comme musique. Mais ce n'est pas dénué d'un certain... comment dire... pouvoir. C'est beau.

  • EnsembleVideEnsembleVide novembre 2006

    Tout dépend de ce que tu as l'habitude d'écouter. Ce que j'aime beaucoup chez One, c'est qu'ils arrivent à mélanger un grand nombre de styles différents pour un résultat d'une unité assez surprenante. Du coup, c'est finalement assez accessible parce qu'au sein d'un même album, tout le monde a une chance de tomber sur une influence qui lui plaît à la base, puis de se laisser guider vers d'autres genres moins bien connus et/ou appréciés.

  • EonEon novembre 2006

    En fait, je n'avais jamais écouté ce mélange. Je ne suis pas vraiment quelqu'un qui recherche la musique, qui fouille pour trouver un trésor... La musique, il faut qu'elle vienne toute seule... Ce style est tout nouveau pour moi, et il a le mérite de sortir de tout autre style, de ne pas avoir été copié sur un autre puis modifié.

  • Sacoche1erSacoche1er novembre 2006

    [i]Snakes Reachin the Ballroom[/i] est vraiment excelente :)

  • EnsembleVideEnsembleVide novembre 2006

    Quand je pense que j'ai ouvert un compte MySpace pour suivre ce qui ce passe chez One... Enfin c'est marrant, du coup, c'est notre principal référent avec supinfogame.net. On a deux liens dans leur section reviews plus un dans leur profil MySpace.

  • yy août 2007

    bq. (...) tout le monde a une chance de tomber sur une influence qui lui plaît à la base, puis de se laisser guider vers d'autres genres moins bien connus et/ou appréciés.

    C'est globalement le business plan de ma future secte.

Bien le bonjour, visiteur.

On dirait que vous êtes quelqu'un d'intéressant. Pour le prouver à la face du monde, cliquez sur l'un des boutons ci-dessous.

Connexion Postuler

Dans cette discussion