Le site probablement pas pour toi, qui vient de passer à Vanilla 2 à l'arrache, et qui va mettre un certain temps avant d'être à nouveau opérationnel (ou du moins Über avec un Ü).
Iron & Wine
  • EnsembleVideEnsembleVide janvier 2006

    [align=center][img]/img/pour-les-oreilles.gif[/img][/align]

    Fort du succès grandissant de son groupe, dont il était l’unique membre à l’origine, [b]Sam Beam[/b] a quitté depuis peu son poste de professeur de cinématographie à Miami. Né en Caroline du Sud il y a trente et un ans, en pleine Bible Belt, il chante et joue de la guitare, suivant avec brio les traces de [b]Simon & Garfunkel[/b], [b]Nick Drake[/b] ou encore [b]Leonard Cohen[/b].

    Ses chansons parlent souvent de religion, bien qu’il ne soit pas croyant lui-même, et racontent, avec la distance du narrateur qui revient sur des faits passés, des fragments d’existences mélancoliques. [b]Iron & Wine[/b] est ce genre d'artiste qui vous emporte dans une vague contemplative et nostalgique, calme et posée, empreinte d’une certaine tristesse, mais toujours trop douce pour vous faire sombrer.

    Son premier album, [b]Sam Beam[/b] l’a enregistré lui-même sur un archaïque 4 pistes, avant de s’acheter un ordinateur pour réarranger ses morceaux. Sa voix angélique, sa guitare, un peu de banjo et une texture sonore définitivement Lo-Fi font de [b]The Creek Drank the Cradle[/b] l’un des albums les plus poignants de ces dernières années.

    [align=center][img]http://www.ironandwine.com/public/img/endlesscover.jpg[/img][/align]

    Sorti en 2002 chez [b]Sub Pop[/b] - le label de [b]Nirvana[/b] – il a été suivi en 2004 par [b]Our Endless Numbered Days[/b], qui, s’il a troqué son cachet « enregistré dans ma cave » contre le son d’un vrai studio, n’a rien à envier à son aîné. [b]Sam Beam[/b] est ici accompagné par quelques amis, ainsi que par sa sœur, mais le résultat est tout aussi intimiste et délicat, si ce n’est plus. Sa dernière production, [b]In the Reins[/b], a été écrite en 2005 avec [b]Calexico[/b], et demeure tout aussi incontournable que le reste de son œuvre.

    [b]Sam Beam[/b] aime bien faire des reprises. Le plus souvent, c’est pour faire plaisir à ses amis, parce que ça amuse tout le monde. Parfois, d’autres groupes le réclament. Il a ainsi repris [i]Such Great Heights[/i] de [b]The Postal Service[/b] à la demande de [b]Ben Gibbard[/b], chanteur du groupe – lequel est d’ailleurs aussi électronique que recommandable - et également leader de [b]Death Cab For Cutie[/b].

    [align=center][img]http://www.splendidmagazine.com/features/iron/ironq1.jpg[/img][/align]

    [b]Iron & Wine[/b], c’est des mélodies finement ciselées et simples à la fois, qui restent en tête et reviennent encore et encore, portant des paroles pesantes avec une légèreté étonnante. En résumé, vous l’aurez compris, [b]Iron & Wine[/b], c’est bien.

    [url=http://www.ironandwine.com/]Le site officiel[/url]
    [url=http://www.myspace.com/ironandwine]La page MySpace[/url], où l'on peut écouter et récupérer quelques morceaux.

Bien le bonjour, visiteur.

On dirait que vous êtes quelqu'un d'intéressant. Pour le prouver à la face du monde, cliquez sur l'un des boutons ci-dessous.

Connexion Postuler